Le président de Boeing l’affirme :  » Le premier Homme à marcher sur Mars y arrivera grâce à une fusée Boeing. « 

Espace

Par Pierre le

Elon Musk aime les plans qui se déroulent sans accrocs. Tout se déroulait comme prévu jusqu’à aujourd’hui : il devait être le premier à envoyer des humains sur Mars pour faire rentrer son nom dans l’Histoire de l’Humanité. Mais le patron de Boeing compte bien lui mettre des bâtons dans les roues.

martian-gallery9-gallery-image

Boeing veut dépasser Space X

Dennis Muilenburg, le boss de Boeing, a tenu une conférence à Chicago lors du salon What’s Next. Et il l’a affirmé : sa société est concentrée sur les voyages spatiaux et compte bien griller la politesse à Space X, qui cherche à envoyer des gens sur Mars vers 2025 :

Je suis convaincu que le premier Homme à marcher sur Mars y arrivera grâce à une fusée Boeing.

Boeing pourrait-il dépasser Space X ?

La question serait plutôt, Space X pourra-t-il dépasser Boeing ? Car Boeing sait y faire en matière de conquête spatiale. La fusée Saturn V, qui a emmené les hommes sur la Lune en 1969, c’était Boeing.

La capsule Starliner de Boeing
La capsule Starliner de Boeing

Toujours partenaire de la NASA, Boeing va de nouveau envoyer des hommes dans l’espace à l’horizon 2018. En plus de cela, la firme américaine développe son tourisme spatial, entièrement privé.

La course à l’espace 2.0

Si le plan de Musk se déroule normalement, une première colonie devrait s’établir sur Mars vers 2025. Boeing devra donc se secouer les puces pour mettre sur pied un programme sans compter sur un retard de celui de Space X.

La NASA, elle, est plus terre à terre, évoquant une première mission dans la décennie 2030 ou 2040.

2 réponses à “Le président de Boeing l’affirme :  » Le premier Homme à marcher sur Mars y arrivera grâce à une fusée Boeing. « ”

  1. Mais à part des fanfaronnades de fiers-à-bras, Boeing dispose-t-il de l’outil industriel nécessaire pour réaliser la « navette » Terre-Mars ?… En 1969, certes, mais 50 ans plus tard ?… En 55, l’administration US annonçait qu’elle ne participerait à l’Année Géophysique Internationale qu’en envoyant « quelques petits satellites artificiels » en orbite !… Mais elle connut son Waterloo ,malgré l’héroïsme de Bob Morane qu’ Henri Vernes envoya ( dans la collection Marabout ) sauver le petit « Pamplemousse » d’une bande de méchants « non-identifiés » !…Pourtant, ce fut le « bip-bip » impertinent de Spoutnik 1 que la planète entière entendit tandis le projet « Vanguard » ( Avant-Garde !) de la Navy explosait sur son pas de tir et dans le ridicule hollywoodien !… Bien sûr, les US prirent leur revanche, mais … grâce à l’argent du Congrès !…Cette fois, les initiatives sont privées et en ordre dispersé, tandis que le service public ( la NASA !.. ) se tient sagement à l’écart de l’empoignade : elle n’a plus « l’impulsion » maniaque de terrasser l’ennemi ( russe et communiste ) , la nouvelle concurrence des « pays émergeants » se structurant différemment !…L’affaire n’est plus « politique » !… Rien ne prouve que les clans du Congrès décideront de desserrer les cordons de la bourse !… Le « Starliner » de Boeing n’est qu’une cabine spatiale, rappelant le module « Apollo » et ressemblant à l’actuel ATV européen ( qui dispose d’un lanceur, Ariane 5 ! ) … L’Europe est certainement beaucoup mieux placée pour mener des expéditions lunaires … ou martiennes !… Seule reste en suspens la volonté politique !… Le Privé n’a pas ces hésitations, mais aura-t-il les moyens ?… Wait and see !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *