À défaut d’un rachat, Alphabet investit dans Snapchat

Android

Par Elodie le

Voilà une rumeur enfin confirmée : le géant californien a bien investi dans Snapchat, l’application de messagerie éphémère, bête noire de Facebook.

google-alphabet-investtit-snapchat
The Intership – Les stagiaires

C’est une transaction des plus discrètes qui vient d’être révélée à l’occasion de la transformation de Google Capital en Capital G, la filiale de capital-risque d’Alphabet. Peu disserte sur ses investissements, Google fait le jeu de la transparence sur son nouveau site en présentant l’ensemble des compagnies qui ont bénéficié de ses largesses. Sur les 25 entreprises, nous retrouvons Airbnb, Cloudfare, thumbtack et donc Snapchat.

capitalg-snapchat
capture d’écran – CapitalG.com

Détails et montants n’ont pas filtré sur cet investissement, qui n’a rien d’une surprise. En effet, Google aurait déjà tenté de racheter Snapchat en 2013 pour 4 milliards de dollars. À l’instar de Facebook la même année, Mountain View s’est vu opposer une fin de non-recevoir.

Un investissement pas si surprenant

Toutefois, l’application co-fondée par Evan Spiegel utilise les services cloud de Google pour héberger sa plateforme et stocker les données de ses utilisateurs (ce qui est toujours bon à savoir).

Par ailleurs, avec Allo, Google investit également le secteur de la messagerie instantanée (instant messaging). Présentée en mai dernier et lancée fin septembre, l’application permet également d’envoyer des messages éphémères (et chiffrés) avec une durée de vie déterminée.

Une réelle opportunité pour Google

Investir dans Snapchat offre une formidable vitrine à Google pour ses produits et services. Pour l’instant, l’application n’est pas vraiment optimisée pour Android, mais peut-être que ce deal changera la donne.

Snapchat, devenu Snap.Inc en septembre, prépare son entrée en Bourse. Après plusieurs levées de fonds, dont une de près de 2 milliards de dollars, la firme serait valorisée entre 25 et 35 milliards de dollars. De quoi aiguiser l’appétit du mastodonte Google.

spachat-alphabet-evan-spiegel
Evan Spiegel, CEO et co-fondateur de Snapchat

L’entrée en Bourse se précise

Tous les voyants de Snapchat sont au vert : l’entreprise devrait dépasser le milliard de dollars de revenus publicitaires en 2017. De plus, les jeunes, les marques et nombre de personnalités plébiscitent la plateforme qui revendique aujourd’hui 110 millions d’utilisateurs.

Néanmoins, la firme a Instagram dans le rétroviseur, la filiale, et plus généralement Facebook (Whatsapp compris), copie allègrement certaines fonctionnalités de son rival. Depuis le lancement de Stories cet été, largement inspiré de la fonctionnalité du même nom de Snapchat, Instagram grignote son retard.