[La magie de Noël] Denis Villeneuve en pourparlers pour réaliser un film Dune

Cinéma

Par Pierre le

Si vous nous lisez régulièrement, vous connaissez peut-être notre passion, voire notre obsession, pour Dune, l'oeuvre de Frank Herbert. Alors qu'un nouveau film semblait impossible, la magie de Noël a vraisemblablement frappé le petit monde des fans de l'oeuvre. Denis Villeneuve serait en effet en négociation pour réaliser un nouveau film Dune.

dune_0-640x294

Un projet loin d’être acquis

C’est Variety qui nous livre l’info. Le réalisateur d’Arrival et de Blade Runner 2049 serait en négociations avec Legendary Pictures pour réaliser son troisième film de science-fiction : Dune. Un film qui serait produit par Thomas Tull, Mary Parent, Cale Boyter, Brian Herbert, Byron Merritt et Kim Herbert. Que du beau monde en somme.

On se souvient qu’en novembre dernier, Legendary avait acquis les droits de la saga légendaire. Des droits qui lui permettent non seulement de faire un film, mais également une série, selon l’accord avec les ayants droit.

Pour le moment, on ne sait pas si Villeneuve est en négociation pour un film, une série, voire les deux.

Kyle MacLachlan dans le rôle de Paul Atréides dans le film de Lynch (1984)
Kyle MacLachlan dans le rôle de Paul Atréides dans le film de Lynch (1984)

Villeneuve est-il le Kwisatz Haderach, le messie ?

Prendre Denis Villeneuve pour réaliser un film Dune ? En voilà une bonne idée! Le réalisateur québécois n’a en effet pas caché son envie de s’attaquer à ce monument de la science-fiction il y a quelque mois. Une déclaration qui semblait ne déboucher sur rien, tant une adaptation semblait impossible.

Mais voilà, la machine se met en marche, les rouages commencent doucement à se mettre en place. Le talent de Villeneuve n’est plus à prouver et il est actuellement en train de donner vie à son Blade Runner 2049. Si ce prochain film est une réussite, il n’y aura plus aucun doute : il aura les épaules pour s’attaquer à Dune. Néanmoins, nous espérons tout de même que le studio lui laissera le champ libre pour s’exprimer pleinement afin de ne pas donner naissance à un film calibré et sans âme.

Déjà deux adaptations et demie

Dune et le cinéma, c’est une histoire compliquée. Beaucoup connaissent le film de David Lynch, sorti en 1984, un film qui n’a pas convaincu tout le monde à l’époque, mais qui est tout de même intéressant rien que pour son esthétisme si particulier. Une série de téléfilms a également vu le jour au début des années 2000.

Mais le projet le plus intéressant reste celui de Jodorowsky dans les années 70. Un projet si immense, si démesuré, qu’il est tombé à l’eau. Cette histoire est racontée dans un documentaire sorti récemment.

Dune, de quoi ça parle ?

Le premier livre de Dune est sorti en 1965. L’auteur Frank Herbert lui a donné cinq suites. A sa mort en 1986, son fils Brian a alors continué la série (il est d’ailleurs producteur probable de ce nouveau film).

Tenter de résumer Dune et son univers en quelques lignes est difficile, voire impossible. L’histoire se déroule des dizaines de milliers d’années dans le futur. La galaxie est alors dotée d’un système féodal et toute la société tourne autour d’une planète : Arrakis, surnommée Dune. Une planète désertique sur laquelle est produite l’épice, sorte de substance permettant de faire tourner la société, en permettant les voyages spatiaux, par exemple.

L’histoire débute lorsque la famille Atréides se voit confier le fief d’Arrakis… un cadeau empoisonné de l’Empereur.

2-640x427

Le cycle s’étale ensuite sur des milliers d’années, mettant en scène toute une galerie de personnages sur plusieurs générations. Si Arrakis est au centre des débats la plupart du temps, l’histoire prend très vite de l’ampleur, ayant une répercussion sur la galaxie entière. Et si Brian Herbert a terminé le cycle de son père, il a également publié des préquelles avec l’aide de Kevin Anderson. L’univers de Dune est riche. Très riche.

Lynch n’a adapté que le premier roman dans son film (les deux premiers dans la version française), mais il ne représente qu’une porte d’entrée dans un univers diablement plus complexe. Confier les rênes d’un film à Denis Villeneuve puis étendre cet univers à travers des séries serait le choix le plus sage et le plus respectueux de l’oeuvre d’Herbert.

Source: Source