Bataille de Mossoul : comment Daesh détourne des drones commerciaux en mini-bombardiers

drone

Par Henri le

Alors que la bataille de Mossoul fait toujours rage entre Daesch et l’armée irakienne aidée par la coalition, les experts voient émerger une arme artisanale redoutable.

Screenshot-23-634x440

L’armée irakienne avance prudemment dans les rues de la ville dévastée de Mossoul, mais elle fait toujours face à des poches de résistance extrêmement dangereuses. Il est désormais acquis que les combattants de Daesch se servent de petits drones commerciaux pour mener des opérations particulièrement violentes, mais des clichés venus du front permettent de mieux comprendre comment le tout fonctionne.

Ces derniers utilisent des drones quadricoptère capables de lâcher des grenades. Ces « bombardiers » improvisés représentent donc une menace réelle pour les civils et les soldats. Nous vous expliquions récemment que deux combattants français avaient été blessés grâce à cette technique (deux peshmergas avaient également perdu la vie).

L’agence de journalisme kurde Rudaw a pu capturer des images de ces drones modifiés. Elle explique que l’armée irakienne a déjà intercepté une douzaine d’entre eux, notamment grâce à des fusils anti-drone, qui brouillent les fréquences des radiocommandes ainsi que le signal GPS/GLONASS. Elle utilise d’ailleurs également les mêmes drones pour effectuer des vols de reconnaissance et guider certains tirs d’artillerie.

#ISIS drone modified to drop small explosives like rifle grenades.

Une photo publiée par Mitch Utterback (@mitchell.utterback) le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *