De vieux liens partagés sur le compte Twitter de Donald Trump ont été piratés

Sur le web

Par Olivier le

Avec sa manie de tweeter à tort et à travers, Donald Trump s’expose à des problèmes de sécurité qui sont d’autant plus dangereux qu’il est désormais président des États-Unis.

Un expert belge en sécurité s’est amusé à pirater des tweets de Trump de manière très maligne. Inti De Ceukelaire s’est rendu compte qu’un site web cité dans un message de Donald Trump en 2012 était libre. Il a acheté le nom de domaine et l’a redirigé vers une vidéo parodique de son cru. Le résultat est assez détonnant !

Depuis, le bidouilleur a acquis plusieurs autres URL expirées et présentes dans des tweets de Trump il y a quelques années. Un autre de ses détournements met en scène le président américain en compagnie des héros de My Little Pony.

Un parfum de vengeance

L’intention d’Inti De Ceukelaire n’est pas de protester contre l’élection de Donald Trump ; c’est plus une vengeance amusante contre une déclaration du candidat l’an dernier qui décrivait Bruxelles comme un « trou de l’enfer ». Toutefois, au vu de la position qu’occupe le milliardaire désormais, ces piratages pourraient se multiplier et pas forcément pour la blague.

Un développeur, inspiré par la démarche du hacker belge, a ainsi mis au point un outil qui permet aux utilisateurs de Twitter de savoir quels sont les noms de domaine partagés dans leurs tweets afin d’identifier ceux qui ont expiré. Dans les archives de Trump, il se trouve beaucoup d’autres liens morts qui n’attendent que d’être piratés, d’après Inti De Ceukelaire.

Cette affaire apparait quelques jours après l’acquisition par un activiste des noms de domaine français liés au site d’extrême-droite Breitbart, qui voulait se lancer en France en janvier. Et qui a contribué à l’élection de Donald Trump.

Source: Source