[Impressions] The Surge : Ça va trancher, chéri(e) ! [PC, PS4, XBO]

Par firoste le

Repéré au précédent What’s Next de Focus l’année dernière, The Surge s’est enfin laissé approcher, manettes en main. Plus qu’un bête clone de Dark Souls, ce...

Repéré au précédent What’s Next de Focus l’année dernière, The Surge s’est enfin laissé approcher, manettes en main. Plus qu’un bête clone de Dark Souls, ce nouvel action-RPG teuton entend bien tirer son épingle du jeu grâce à des idées, disons, chirurgicales.

TheSurge-10

Du maître à l’élève

Dès les premiers pas du didacticiel, la sensation est évidente : Deck 13 a besoin de nous faire oublier son modèle. Si l’héritage des Souls suinte de chaque pore de The Surge, il faut néanmoins concéder à cette première approche d’avoir su distiller à son expérience de jeu un arôme propre. Une fragrance « rouille et épée tronçonneuse » qui se sent d’abord, de toute évidence, dans son choix d’un decorum futuriste et cyberpunk. Heureusement, Deck 13 ne ne se contente pas que d’apposer une simple skin sur un gameplay piqué à From Software, même s’il lui en reprend tous les motifs : des combats punitifs, basés sur le skill et la gestion d’endurance, un respawn des ennemis à chaque point de sauvegarde, ou encore la fouille méticuleuse d’un level design tortueux et imbriqué sur lui-même, fait de zones secrètes et autres raccourcis salutaires.

TheSurge-09

Surgeon Simulator

Sauf que The Surge entend apporter sa patte au nerf central de son gameplay. Une patte que l’on pourrait qualifier de « chirurgicale ». Il est ainsi possible, pour chaque ennemi, de locker une partie de son corps, chacune étant plus ou moins blindée, afin d’y déceler un point faible. Frapper au bon endroit permettra ainsi de remplir une barre de frénésie qui, une fois pleine, déclenchera un finish move du plus bel effet, accompagné bien souvent du démembrement de l’organe visé. Mieux : chaque attribut savamment tranché pourra ensuite être greffé à notre avatar, ou servir de pièces détachées à la fabrication d’armes plus puissantes. Mais, pour cela, il va falloir rejoindre sain et sauf la station de réparation servant de point de sauvegarde.

Tout l’enjeu de ce gameplay repose sur une mécanique qu’on aime tant (ou déteste, c’est selon) chez les Souls : le coup de poker et la mise en danger de soi, pour le seul appât du gain. Autre point de différence : là où les Souls s’ingénient, d’épisodes en épisodes, à revitaliser leurs combats d’une nouvelle légèreté féline, The Surge assume une certaine lourdeur robotique. Le personnage est rigide, ses coups sont lourds et le rendent très vulnérable en cas d’esquive ennemie. En privilégiant une mobilité de tank, Deck 13 a choisi une approche très terrienne, qui demande de conjuguer avec la masse de son cyborg, et se couler dans son inertie.

TheSurge-08

Parcours segmenté

Même s’ils ressemblent à du menu détail sur le papier, tous ces points ont leur importance en jeu, tant ils donnent à The Surge une certaine fraîcheur à l’habitué du genre. Néanmoins, cette démo n’a pas été exempte de défauts non plus. Tout d’abord, la jouabilité choisie par Deck 13 peut sembler incongrue, car parfois maladroite, tant elle casse les habitudes que l’on s’était créées avec ce genre de titres. Mais le plus inquiétant reste sans doute l’aspect narratif du jeu, un brin poussif. Là où From Software (ou encore l’excellent Nioh tout récemment) aime à faire de son exploration une odyssée sensitive et parano dans une soufrière mystique, The Surge aligne des décors futuristes désincarnés et linéaires, sans grande fièvre au corps. Il vaut mieux certes attendre la version finale pour juger sur pièce ce que son scénario et sa mise en scène ont dans le ventre. Mais en l’état, on ne peut que constater une certaine frilosité des développeurs à ne proposer autre chose que du combat mécanisé à la chaîne. Un combat qui restait heureusement racé et technique, et trouvait d’ailleurs un beau climax avec l’arrivée du premier boss qui, sans surprise, nous a plié en 2-2 avec toute la cruauté qu’on attendait. Mais on espère franchement que The Surge saura réserver une progression un peu plus hybride, à l’image de son avatar mécanisé, sur le long terme que cette linéarité inaugurale. Il est encore permis d’y croire.

The Surge, sortie prévue en mai 2017 sur PS4, PC et Xbox One

stopwatch 6 min.