La véritable fin de La Reine des Neiges dévoilée

Cinéma

Par Elodie le

Le plus gros succès des studios Disney a ravi les spectateurs aussi bien grâce à son histoire que ses personnages. Le producteur du film a révélé qu’une tout autre fin était prévue par le scénario original.

fin-reine-des-neiges-dévoilée
La Reine des Neiges

La Reine des Neiges a conquis les cœurs des petits et des grands, une histoire entre deux sœurs séparées par le destin, un bonhomme de neige espiègle, des pouvoirs magiques, une chanson qui a trusté les charts (et lobotomisé pas mal de personnes), le film a permis à Disney d’engranger plus d’un milliard de dollars à travers le monde.

Mais il aurait pu en être autrement : Peter Del Vecho s’est confié à Entertainment Weekly et indiqué tous les changements opérés sur le film avant d’arriver à cette mouture finale.

« Anna et Elsa n’étaient pas sœurs »

Quand nous avons commencé, Anna et Elsa n’étaient pas sœurs. Elles n’étaient même pas de sang royal. Donc Anna n’était pas une princesse. Elsa s’était autoproclamée Reine des Neiges et c’était une méchante, un personnage vraiment diabolique – comme dans le conte d’Hans Christian Andersen. A l’origine, nous avions donc imaginé une super méchante diabolique et une héroïne innocente. Quant à la fin, elle impliquait une bataille épique avec de gigantesques monstres des neiges créés par Elsa pour constituer son armée…

Si quelques changements ont été opérés, la prophétie a été conservée : « Un souverain avec un cœur de glace va conduire à la destruction du Royaume d’Arendelle ».

La-Reine-des-neiges-fin-originelle
La Reine des Neiges

Méchante éconduite devant l’autel

Mais pourquoi Elsa aurait-elle été si méchante ? Tout simplement parce qu’elle fut abandonnée devant l’autel par son bien aimé. Elle gela son propre cœur pour ne plus jamais tomber amoureuse. Une intrigue assez similaire à celle de Maléfique, la méchante fée de La Belle au Bois Dormant. Ce qui est fait n’est plus à faire.

Dans cette version, Elsa était donc une vraie méchante assumée, quand bien même le twist final prévoyait qu’elle sauve le royaume sur la demande d’Anna. Mais cela n’a pas convaincu les producteurs :

Ce n’était pas satisfaisant. Nous n’avions pas de connexion émotionnelle avec Elsa. Nous ne tenions pas compte d’elle parce qu’elle avait passé tout le film à être une méchante. Les personnages n’étaient pas agréables.

Une version trop traditionnelle

Finalement, cette version a été abandonnée : « À la place d’une histoire traditionnelle du bien contre le mal, nous sommes allés vers un thème de l’amour contre la peur. On a alors écrit le film autour de l’idée que l’amour est plus fort que la peur. » Les relations entre les personnages ont également été revues, Elsa et Anna sont devenues sœurs, ce qui facilitait d’autant plus le déroulement de l’intrigue. Notamment la façon dont le cœur d’Elsa pourrait être sauvé. Pas question qu’un prince charmant intervienne et la délivre par son baiser, c’est l’amour de sa sœur Anna qui sauvera son cœur.

Une histoire beaucoup plus forte et actuelle en somme. et qui n’a pas laissé les spectateurs de glace.

Source: Source