Samsung ne vendra pas ses Galaxy Note 7 reconditionnés en Europe

Smartphone

Par Jules le

Si le constructeur sud-coréen a fait part de son intention de recycler les Galaxy Note 7 récupérés et de leur donner une seconde jeunesse, tous les marchés ne profiteront pas de ces tristement célèbres téléphones reconditionnés, à commencer par l’Union européenne.

Il y a trois jours, Samsung se fendait d’un court communiqué de presse pour confirmer son intention de vendre des Galaxy Note 7 reconditionnés. Si leur état le permet, les 4,3 millions d’appareils récupérés après le fiasco des batteries volatiles seront soit démontés afin de recouvrer les composants pour réparer d’autres appareils, soit confiés à des prestataires spécialisés dans la récupération des matériaux rares (or, argent, cuivre, nickel).

Une troisième option fait état d’une remise à neuf des Note 7, avec probablement l’ajout d’une batterie plus fine, afin de les vendre d’occasion “là où c’est possible“. Sur ce dernier point, le Sud-coréen s’était montré plutôt évasif, notamment sur les marchés concernés par l’arrivée de Galaxy Note 7 de seconde main.

Pas d’arrêt en Europe

Si on savait déjà que les États-Unis ne seraient pas concernés par cette opération, en raison de leur législation, aucune information concernant la France, ni même l’Europe ne le seront également. Contacté par Les Numériques, Samsung s’est voulu plus précis. « Il n’a jamais été question d’envisager la sortie de Galaxy Note 7 reconditionnés en France ou en Europe », a ainsi assuré le constructeur sud-coréen. Pour écouler son stock d’appareils, Samsung privilégierait, selon certaines rumeurs, l’Asie du Sud, et plus particulièrement l’Inde.

Source: Source