Google Cheese Master est capable de reconnaître les fromages

Buzz

Par Gregori Pujol le

Nous assistons depuis plusieurs mois à de grandes avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle. Nous gardons tous en tête l’exploit extraordinaire réalisé par les équipes de DeepMind et leur intelligence artificielle AlphaGo, et profitons tous déjà des avantages de ces technologies dans nos vies quotidiennes. Google Traduction permet aujourd’hui par exemple de traduire plus de 70 langues, et même de traduire en temps réel des éléments que vous filmez. Google Photos vous offre la possibilité de rechercher dans votre catalogue de photos, sans que vous n’ayez eu besoin d’en référencer aucune ! Et tout ça grâce au Machine Learning – ou apprentissage automatique – une technique d’Intelligence Artificielle très utilisée chez Google. Et ce n’est pas fini ! Les recherches fondamentales et appliquées nous font entrevoir de belles choses pour les mois et les années à venir.

Les ingénieurs de Google en France se sont intéressés au saint des saints : la reconnaissance des fromages. C’est un véritable défi technique que de différencier un Coulommier d’un Camembert ! Qui ne s’est jamais retrouvé face à un fromage, sans savoir s’il était au lait de brebis ou au lait de vache, une tomme de brebis ou de chèvre? Les systèmes sont aujourd’hui capables de différencier un chien d’un chat, mais qu’en est-il de deux fromages d’apparence similaire?

Un défi de taille qui a naturellement amené Google à rencontrer des spécialistes dans le domaine, comme le Collectif Fromaginaire, regroupant plusieurs Meilleurs Ouvriers de France tous passionnés de fromage. Avec leur aide et leur expertise, Google a donc entraîné ses systèmes avec les technologies de pointe disponibles pour espérer solutionner le problème – et il s’est rendu compte qu’il s’agit là probablement de l’un des défis les plus ambitieux de la recherche en intelligence artificielle ! Pour cela, Google a eu besoin de la puissance de calcul de ses serveurs, des dernières technologies de reconnaissance visuelle, et il a même été amenés à développer des prototypes pour analyser le son qu’émet un fromage, et bien entendu son odeur.

Les équipe de Google ont ainsi travaillées d’arrache pied et pensent être en mesure de reconnaître une centaine de fromages (sur les plus de 1500 que nous comptons en France!) dans son moteur de reconnaissance visuelle, que sera proposé dans les prochaines semaines…

Des équipes d’ingénieurs de Google sont d’ores et déjà en train de voyager à travers le monde pour répertorier et permettre à ses systèmes de reconnaître les caractéristiques de tous les fromages de la la planète.