On a visité L’Art de DC, l’expo des super-héros, au musée Art Ludique

culture geek

Par Pierre le

Il y a trois ans, le musée Art Ludique accueillait une expo très documentée sur l’univers développé par Marvel. En 2017, c’est au tour des héros de DC de poser leurs capes dans les allées du musée. L’Art de DC, L’Aube des Super-Héros est une exposition organisée par le musée en partenariat avec Warner Bros qui regroupe 200 planches originales ainsi que 300 œuvres diverses à découvrir. Son point fort ? Parler aussi bien aux profanes qu’aux aficionados.

Batman v Superman v Wonder Woman v Tous les autres

Tout le monde connait les personnages de DC, ne serait-ce que la trinité composée de Batman, Superman et Wonder Woman. C’est sur ce postulat que part l’exposition en poussant les visiteurs à en apprendre plus sur l’historique, parfois compliqué de ces personnages emblématiques. Des personnages qui, à leur échelle, on marqué le XXe siècle, contribuant à créer une mythologie moderne.

Après une rapide introduction à l’univers de DC, l’exposition se découpe en plusieurs parties (cinq pour être exact), chacune dédiée à un thème ou un personnage en particulier. Chaque partie est proportionnelle à l’aura du personnage. Ainsi, Superman et surtout Batman volent un peu la vedette à tous les autres, dans une scénographie qui retranscrit assez bien leur évolution et surtout l’ambiance dans laquelle ils évoluent.

L’exposition nous sert quelques trésors

Chaque partie nous permet ainsi de découvrir plusieurs choses liées à un personnage ou univers, et ce dans l’ordre chronologique. Chaque salle est aussi bien construite pour le fan que pour le profane. Ainsi, les regards sont attirés par les costumes, les accessoires où les maquettes utilisées dans la conception des films, la pièce maîtresse de l’expo étant le Batpod utilisé par le chevalier noir dans The Dark Knight et The Dark Knight Rises. On prend également plaisir à tourner autour des costumes des Joker (Jack Nicholson et Heath Ledger), des Superman (Christopher Reeves, Brandon Routh et Henry Cavill) ou de découvrir les détails du costume étonnamment complexe de Mr Freeze (Arnold Schwarzenegger) dans Batman et Robin.

Le Batpod est le clou du spectacle

Si les films sont mis à l’honneur (ces derniers ayant eu leur influence sur le papier), l’exposition n’oublie pas non plus de s’attarder sur le support roi de ces personnages : les comics.

Ici, ce sont des planches originales, telles quelles, qui ont été sorties des collections privées pour notre plus grand plaisir. Des planches magnifiques de Fred Ray du Superman de la Seconde Guerre mondiale se montrent, comme les planches de Frank Miller réalisées pour son Dark Knight Returns (1986) alors qu’il n’était qu’un tout jeune auteur. D’autres artistes, comme Jim Lee, sont également mis à l’honneur, ainsi que les concept-artists qui ont travaillé pour les films de la Warner.

Le musée expose également des concept-arts des films

Une bien belle exposition, qui a toutefois ses défauts. Par exemple, la partie consacrée à Batman se montre bien trop sombre pour être appréciée pleinement, le visiteur devant plisser les yeux pour lire les cartels. De même, les utilisateurs d’audioguides seront un peu perdus, les panneaux indiquant le numéro de la piste étant un peu noyés dans un trop plein d’œuvres présentées. Une ou deux fois, il m’est arrivé de faire marche arrière après m’être rendu compte que j’avais raté un numéro.

Enfin, si l’expo est riche en trésors de toutes sortes, la Warner, partenaire de l’exposition, n’hésite jamais à glorifier son travail, n’évoquant jamais d’erreurs dans les salles consacrées à Batman et Robin ou Suicide Squad, par exemple. Mais on passe au-dessus, tant les objets présentés sont intéressants. De même, Batman prend un peu trop de place (logique, vu l’historique du personnage) tirant ainsi la couverture à des héros moins connus, mais tout aussi importants (Green Lantern, Flash, Green Arrow ou Shazam sont tous regroupés dans la dernière partie, par exemple).

On regrette de voir certains héros relégués en toute fin d’expo

A la fois dédiée aux fans inconditionnels qu’à ceux intéressés par cette mythologie moderne, L’Art de DC se veut plus abordable que l’exposition de Marvel, mais aussi moins érudite. Valant clairement le détour, l’exposition se fait en une heure minimum et permettra de découvrir la genèse et l’évolution de vos personnages DC préférés.

Exposition L’Art de DC – L’Aube des Super-Héros – Art Ludique Le musée from Art Ludique on Vimeo.

L’Art de DC – L’Aube des Super-Héros
Du 31 mars au 10 septembre 2017
Musée des Arts Ludiques
34 Quai d’Austerlitz 75013 Paris
16,50 €

Horaires : (hors vacances & jours fériés)
– Lundi : 11 h 00 – 19 h 00
– Mardi : Fermé
– Mercredi : 11 h 00 – 19 h 00
– Jeudi : 11 h 00 – 22 h 00 (Nocturne)
– Vendredi : 11 h 00 – 19 h 00
– Week-end : 10 h 00 – 20 h 00