Hyperloop One rêve de onze lignes à très grande vitesse aux États-Unis

Ville de Geeks

Par Olivier le

Hyperloop a la possibilité de modifier profondément les territoires sur lesquels le système de transport est installé. Les navettes qui transitent « sous vide » imaginées par Elon Musk rapprochent les villes reliées entre elles à très grande vitesse.

Hyperloop One, une des start-ups les plus impliquées dans le secteur, a levé le voile sur une première piste dans le Nevada. 500 mètres de tuyaux en tout, qui ont pour vocation de tester la technologie de transport sans friction. Cette piste d’essai peut même transporter des voyageurs… C’est prometteur, même s’il faudra encore compter de nombreuses années avant de voir fleurir les navettes Hyperloop.

Des villes plus proches

Mais rien n’interdit de rêver. L’entreprise a aussi dévoilé sa « vision de l’Amérique » connectée en Hyperloop. Onze lignes en tout qui relient Reno à Las Vegas (en 42 minutes), Denver à Boulder (5 minutes), Miami à Orlando (24 minutes), Los Angeles à San Diego (12 minutes) ou encore Portland à Seattle (17 minutes).

Des temps de transport sans commune mesure avec ce que subissent actuellement les salariés qui passent des heures en voiture pour se rendre au bureau et revenir chez eux. Hyperloop permet d’imaginer vivre dans une ville pour aller travailler dans une autre dans une fraction du temps nécessaire avec d’autres moyens de transport. Un bouleversement en termes d’aménagement du territoire !

Mais comme on l’a dit, tout cela n’est encore qu’un joli rêve. Car les entreprises privées ne peuvent pas tout régler par elles-même : il faut un coup de pouce des États pour bâtir les infrastructures indispensables. L’administration Trump, qui a l’intention d’investir massivement dans les infrastructures du pays, entendra-t-elle cette demande ?

Source: Source