Aucun accord n’ayant été trouvé entre Netflix et le Festival de Cannes, ce dernier va changer ses règles de sélection

Cinéma

Par Fabio le

À une semaine de début du Festival de Cannes 2017, l’organisation de l’événement et Netflix n’ont pas réussi à s’entendre au sujet des deux longs-métrages exclusifs à la plateforme américaine en compétition officielle. Le Festival annonce que sa politique de sélection changera à partir de l’édition 2018, ceci pour soutenir le mode d’exploitation traditionnel du cinéma en France et dans le monde.

Aucun accord n’a en effet pu être trouvé entre le festivalier et la société américaine. Dans un communiqué de presse, l’organisation de l’événement dit avoir demandé à Netflix d’accepter que les deux films de ce dernier, sélectionnés en compétition, puissent rencontrer les spectateurs des salles françaises et pas uniquement ses seuls abonnés. En vain, ajoute-t-il. En conséquence de quoi, une nouvelle disposition écrite noir sur blanc entrera en vigueur à partir de l’édition 2018, a déclaré le Festival de Cannes.

Le Festival est heureux d’accueillir un nouvel opérateur ayant décidé d’investir dans le cinéma mais veut redire tout son soutien au mode d’exploitation traditionnel du cinéma en France et dans le monde. En conséquence, et après consultation de ses administrateurs, le Festival de Cannes a décidé d’adapter son règlement à cette situation jusque là inédite : dorénavant, tout film qui souhaitera concourir en compétition à Cannes devra préalablement s’engager à être distribué dans les salles françaises. Cette disposition nouvelle s’appliquera dès l’édition 2018 du Festival International du Film de Cannes.

Les deux longs-métrages exclusifs à Netflix, The Meyerowitz Stories (Noah Baumbach) et Okja (Bong Joon-Ho) resteront néanmoins en lice dans cette édition, de façon exceptionnelle.

• Le site du Festival
• La sélection officielle

Une grande bataille s’annonce

Fort de ses 100 millions d’utilisateurs, la société américaine a nettement accéléré le pas en ce qui concerne ses créations originales sur le format du long-métrage. Le poids qu’elle prend dans l’industrie autant que ses investissements ne cessent d’ailleurs de grandir. En 5 ans, Netflix a investi 1,75 milliard de dollars dans des productions européennes. Elle a aussi récupéré des réalisateurs connus comme Martin Scorsese, David Ayer ou Bong Joon-Ho, pour réaliser des œuvres exclusives à sa plateforme.

La bataille ne fait donc que commencer entre l’industrie traditionnelle et les plateformes en ligne, à l’heure ou Amazon et même Facebook montrent aussi des velléités sur le sujet…

Source: Source