Si vous trichez sur Pokémon Go, vous serez condamné à capturer des Pokémon moisis

Général

Par Jules le

Niantic a mis en place une punition originale pour châtier les joueurs adeptes du cheat : les malandrins qui se feront repérer ne pourront rencontrer que des Pokémon faibles et communs, à l’instar de Nosferapti.

Depuis la sortie de Pokémon Go, Niantic lutte tant bien que mal contre les joueurs utilisant des applications tierces pour améliorer leur expérience de jeu, telles que la carte interactive PokéVision, qui permet de localiser précisément les Pokémon. En août dernier, le studio californien a commencé à bannir définitivement les utilisateurs qui enfreignaient les conditions d’utilisation de l’application.

Dès à présent, Niantic semble avoir lâché un peu la bride, en adoptant une punition moins radicale, mais tout aussi contraignante. Repérée par les redditors de The Silph Road, un thread dédié à Pokémon Go, cette nouvelle solution empêche les tricheurs de détecter l’intégralité du Pokédex. Désormais, seules les créatures les plus communes, à savoir Roucoul Nosferapti ou encore Rattata pourront être rencontrées par les utilisateurs marqués comme tricheurs.

Si les membres de The Silph Road ne savent pas encore quel comportement peut déclencher le « marquage », ils ne doutent pas un instant qu’une solution pour contourner cette nouvelle punition soit rapidement déployée.