Le dirigeable de Sergey Brin : un projet humanitaire et de loisirs

Espace

Par Olivier le

Sergey Brin, le cofondateur de Google, a les idées larges. C’est à lui que l’on doit par exemple les lunettes Glass qui malheureusement, n’ont pas su s’imposer sur le marché, peut-être un peu trop en avance sur leur temps. Son dernier projet prend plus de place.

Et même, beaucoup plus de place ! Brin travaille en effet sur un dirigeable, assure le quotidien anglais The Guardian, avec un objectif humanitaire avant tout : il s’agit en effet de livrer des vivres et de l’équipement aux populations difficiles d’accès et qui sont dans le besoin, après une catastrophe naturelle par exemple.

Le plus grand aéronef au monde

De manière plus terre à terre, si on peut dire, ce dirigeable pourra aussi servir à des fins récréatives, sous la forme de « yacht aérien » luxueux, pour « les amis et la famille ». Le dirigeable en question pourrait être le plus grand aéronef au monde avec une longueur de 200 mètres. Le ballon utilisera de l’hélium plutôt que de l’hydrogène, un gaz hautement inflammable comme chacun sait.

Sergey Brin n’ayant pas de problème de fin de mois, c’est lui et lui seul qui finance le développement de ce projet, estimé entre 100 et 150 millions de dollars. La construction du dirigeable se déroule sur l’aéroport Moffett, en Californie, qui fait partie du centre de recherche Ames de la Nasa. Google y a une concession via un bail de 60 ans détenu par Planetary Ventures, une division du moteur de recherche.

C’est d’ailleurs un des anciens dirigeants d’Ames qui pilote le projet pour le compte de Brin.

Source: Source