Le vinyle, c’est chic : Sony va de nouveau presser des galettes

Sur le web

Par Olivier le

On n’a jamais autant entendu parler du vinyle que depuis sa soit-disante mort. Le support physique a une cote d’enfer et même si sa place reste marginale, la bonne vieille galette enregistre des progressions impressionnantes de ses ventes.

En fait, le vinyle n’a jamais été aussi tendance, malgré le CD, le téléchargement ou le streaming. Une santé de fer donc, qui s’explique par la chaleur du son selon les puristes, mais aussi par le fait qu’il s’agisse aussi d’un bel objet, selon les collectionneurs. Les artistes eux-mêmes, en particulier dans l’électro, proposent leurs œuvres sur galettes noires.

Le vinyle est à la mode, et cela n’a évidemment pas échappé aux labels, petits et grands. L’an dernier, le label Third Man Record avait fait jouer un disque… aux limites de l’espace ! Trente ans après avoir cessé la production de galettes, Sony a de son côté décidé de remettre le couvert : le groupe va presser à nouveau des vinyles.

Manque d’ingénieurs spécialisés

L’AFP, qui rapporte l’information, précise que ces vinyles seront produits dans une usine au sud de Tokyo… mais sans indiquer quels genres en particulier seront servis par ce revival. L’agence évoque néanmoins des ressorties de chansons populaires japonaises, mais aussi de la musique plus contemporaine.

Ironiquement, Sony a admis rencontrer des problèmes de personnel : les ingénieurs spécialistes du format ne courent pas les rues ! Des formations devront-elles être organisées pour presser des disques ?

Ce retour de la vengeance du vinyle est d’autant plus significatif que Sony a joué un rôle central dans l’adoption du CD. Il semble d’ailleurs que le Japon soit un des pays les plus ouverts à ce format : le distributeur anglais HMV a réouvert sa boutique de vinyles à Shibuya il y a deux ans pour accompagner la demande de plus en plus forte.

Source: Source