HTC sur le point de se séparer du Vive ?

Réalité Virtuelle

Par Olivier le

À une époque, HTC était le premier constructeur de smartphones aux États-Unis. Une situation qui semble très très loin aujourd’hui, le marché étant fermement détenu par Samsung et Apple, ne laissant plus que des miettes aux autres fabricants.

La part de marché américaine de HTC est sous les 2% selon ComScore, et cela doit être le cas un peu partout dans le monde. C’est un sort peu enviable, malgré les appareils que HTC est capable d’imaginer et de fabriquer. Le tout récent U11 par exemple, est un smartphone intéressant, offrant d’excellentes performances, un appareil photo digne des meilleurs, et un contrôle innovant en serrant les bords. Mais quand ça veut pas…

La VR, ça paie pas encore

HTC cherche donc des solutions pour se renflouer et surtout, pour envisager un avenir plus serein. Le constructeur envisagerait plusieurs scénarios ; le plus radical étant la vente du groupe, comme l’explique Bloomberg. Mais quel acheteur voudrait d’une entreprise dont les activités vont de la conception de smartphones au développement d’une entité dédiée à la réalité virtuelle ?

C’est pourquoi le sort de l’activité Vive serait en discussion actuellement. HTC pourrait créer une société à part chargée de faire vivre la plateforme VR. Ou tout simplement vendre cette division au plus offrant. Google serait sur les rangs : les deux entreprises travaillent déjà ensemble, notamment pour la production des smartphones Pixel du moteur de recherche.

Le Vive est, dans son genre, une réussite reconnue dans l’industrie. Même si les ventes ne suivent pas forcément : selon IDC, il se serait vendu 190 000 casques au premier trimestre. Pour relancer l’intérêt autour de son produit VR, HTC a récemment réduit son prix de 200 euros. Et cela n’empêche pas le constructeur de continuer à investir dans la VR : une version du Vive sans fil va sortir en Chine.

Source: Source