Disney conservera les franchises Marvel et Star Wars en exclusivité sur sa plateforme

Sur le web

Par Elodie le

Larguée par Disney en plein été pour lancer sa propre plateforme de SVoD, Netflix n’obtiendra pas la garde de Marvel et Star Wars. Cruel summer.

Star Wars, The Last Jedi

Peine perdue. Longtemps, Netflix a espéré conserver les droits de diffusion des franchises Star Wars et Marvel sur sa plateforme, le service de SVoD propose pas moins de 5 séries Marvel en France, ainsi que Rogue One uniquement aux États-Unis. Disney vient de doucher ses derniers espoirs et gardera l’exclusivité des 2 franchises sur sa future plateforme lancée en 2019.

À l’annonce de son départ, Disney n’avait pas encore communiqué sur ses intentions : inclure tout le catalogue Disney – dont les films Marvel et Star Wars – ou seulement ses titres dédiés à un jeune public comme Disney Channel ou Pixar. Le CEO de Disney Bob Iger a annoncé lors d’une conférence que les deux franchises feraient partie d’une même offre de diffusion, rapporte CNBC et Deadline.

Pas vraiment une surprise

Une nouvelle qui n’en est pas vraiment une : on imaginait mal Disney se passer de deux de ses plus grosses franchises, gros pourvoyeurs d’audience et donc d’abonnés. Netflix de son côté ne comptera plus de titres Disney sur son service après la fin de son contrat d’exclusivité en 2019.

Mais Netflix a de la ressource et a anticipé les velléités d’indépendance des studios hollywoodiens, sa politique de production de contenu original s’inscrit dans cette optique. Si la Fox a également fait part de sa volonté de voler de ses propres ailes, le géant de la SVoD n’a pas chômé, en quelques mois, il a attrapé dans ses filets des grands noms de l’entertainment, dont la légende Martin Scorsese, Shonda Rhimes, la papesse des séries télé, derrière Grey’s Anatomy, Scandal et How to Get Away with Murder, les frères Coen, David Fincher pour une série sur les serial killers, mais aussi les réalisateurs Paul Greengrass (Jason Bourne) et surtout le récemment oscarisé Damien Chazelle (La La Land, Whiplash).

De quoi voit venir…