[On joue à des jeux de société, épisode 7] We are the word – Tous ensemble, tous ensemble, tous !

culture geek

Par Feel le

« Y’a pu de ‘cahuètes ? », « Y reste de la bière au frais ? », « Hé, les amis, j’ai un jeu à vous faire découvrir, ça se joue vite fait et c’est marrant. Ça vous dit ? » Si vous êtes joueuses/joueurs, c’est le genre de choses que vous entendez/dites souvent. Car le jeu de société, ce n’est pas que du gros jeu sérieux, c’est aussi du party game, conçu pour être expliqué et assimilé rapidement, laissant immédiatement place au fun. Et ça tombe bien, parce que c’est ce qu’on vous présente aujourd’hui.

Fiche d’identité

Nom : We are the word
Auteur : Ludovic Roudy & Bruno Sautter
Illustrateur : Ludovice Roudy
Éditeur : Fun Consortium
Genre de jeu : Party game
Nb de joueurs / âge / temps de jeu : 3 à 7 / 8+ / 20 min.
Date de sortie : Juillet 2017
Prix conseillé : 20 euros

Rares sont les jeux apéro ou les party game qui proposent aux participant(e)s d’être ensemble contre le jeu. C’est portant ce qui fait l’originalité de We are the word. Si vous avez déjà joué à Tabou ou à Dessinez c’est gagné, vous avez les bases pour jouer à We are the word. Le principe est simple. Un des joueurs est désigné pour deviner un mot mystère inscrit sur une carte (plus de 500 mots figurent dans la boite). Les autres joueurs se munissent d’une bulle et d’un marqueur et doivent, sans se concerter, écrire un mot indice sur leur bulle, à l’abri des regards des autres joueurs. Ce mot est censé aider le joueur à deviner celui qui est inscrit sur la carte. Hyper facile, n’est-ce pas ? Bah en fait, pas tant que ça, car c’est là qu’entre en scène le twist de We are the word, tel un Bruce Willis savourant une bière dans un drive-in en regardant les infos.

Bulle bizarre…

Tout l’intérêt stratégique de We are the word réside en effet dans le fait qu’avant de révéler leur bulle au joueur chargé de deviner le mot mystère, les joueurs se les montrent entre eux (ce n’est pas sale). Tout mot inscrit plus d’une fois est éliminé de l’équation et effacé des bulles ! Il faut donc faire très attention à ne pas choisir le mot le plus simple ou le plus évident pour faire deviner celui de la carte, au risque qu’il ait été choisi par d’autres joueurs, rendant la partie bien plus difficile pour celui qui doit deviner. Ah oui, mais si tout le monde fait pareil et ne choisit que des mots alambiqués ? Voilà, vous avez saisi tout ce qui fait la substance de We are the word. Ce petit côté stratégique de prise de risque dans un party game est une bien belle surprise et déclenchera moult rires autour de la table (parce que vous jouez autour d’une table, n’est-ce pas ?).

Comment qu’on gagne ?

La mise en place est d’une simplicité telle que même votre pote qui ne comprend jamais rien (on a tous un ou une pote comme ça) sera capable d’y jouer. Vous piochez 13 cartes en début de partie, et marquez un point chaque fois qu’un joueur a deviné le mot mystère. Si vous obtenez 8 points ou plus, félicitations, vous avez défoncé le jeu. Si vous faites 7 ou moins, vous venez d’échouer face à une boite en carton. La honte, sérieux. Rangez soigneusement tout dans la boite, salez vos amis et allez vous coucher en position fœtale au pied de votre lit. Vous avez l’autorisation de pleurer.

On aime

– Le principe simple mais ultra efficace
– La facilité de prise en main
– Le jeu par équipe

On n’aime pas

– Son prix, un poil cher pour un party game

En conclusion

We are the word nous a agréablement surpris. Si le consensus général à l’ouverture de la boite était « mais c’est ce qu’on a toujours fait avec des papiers et des stylos », force est de constater que la variété apportée aux mots mystères et l’idée d’effacement des mots en doublon apporte toute la saveur unique à ce party game qui risque bien de sortir souvent.

Nos autres critiques de jeux

–>> Diamant
–>> Sbires
–>> Smash Up
–>> The 7th Continent
–>> Les Aventuriers du rail – Europe
–>> Doggie Bag
–>> We are the word