Free a indemnisé plus de 141 000 clients suite à l’accord passé avec UFC-Que Choisir

Smartphone

Par Gaël Weiss le

En juin dernier, Free Mobile et UFC-Que Choisir avaient annoncé lancer un programme de dédommagement des premiers abonnés qui avaient souffert de la faible qualité du réseau 3G de Free Mobile lors de son lancement. Près de quatre mois plus tard, UFC-Que Choisir vient de faire le point sur l’opération.

Petit rappel des faits. Depuis quelques années, l’UFC-Que Choisir était en relation avec Free Mobile afin de lancer une démarche à l’amiable afin de répondre à l’insatisfaction des abonnés de l’opérateur qui avaient hérité d’une 3G souffreteuse lors de ses premières années d’existence. Les deux partis étaient tombés d’accord pour lancer une campagne de dédommagement pouvant s’élever jusqu’à 12 euros (maximum) pour ces anciens abonnés, à condition toutefois qu’il n’aient jamais quitté Free Mobile et qu’ils acceptent que ce dédommagement soit versé sous la forme d’une réduction de facture.

141 632 abonnés dédommagés

Aujourd’hui, l’UFC-Que Choisir fait le point sur cette opération et s’en montre satisfait. « L’UFC-Que Choisir se félicite que des dizaines de milliers d’abonnés ayant rencontré des désagréments avec les services 3G de Free Mobile aient pu être effectivement indemnisés […] Les abonnés n’avaient qu’à renvoyer gratuitement un formulaire de signalement. 141 632 ont usé de cette faculté et ont ainsi pu effectivement bénéficier de l’accord ».

Si l’on ne sait pas exactement combien aura coûté cette opération à Free (moins de 1,7 million d’euros), ce dédommagement est une première qui s’est parfaitement déroulé. « L’UFC-Que Choisir est heureuse de la traduction concrète de l’utilité de la procédure simplifiée d’action de groupe, reprise dans cet accord : le professionnel adresse directement à l’ensemble des consommateurs concernés la proposition d’indemnisation, à charge pour eux de la retourner simplement et rapidement. L’UFC-Que Choisir ne manquera pas de maintenir sa vigilance sur la qualité des services mobiles des différents opérateurs ».

D’accord, ce n’est que 12 euros, mais pour le principe c’est toujours ça de pris.

2 réponses à “Free a indemnisé plus de 141 000 clients suite à l’accord passé avec UFC-Que Choisir”

  1. “afin de répondre à l’insatisfaction des abonnés de l’opérateur qui avaient hérité d’une 3G souffreteuse lors de ses premières années d’existence”

    C’est encore le cas aujourd’hui. Chez free 3G+ = pas de connexion

  2. Je n’avais la 3G que dans la moitié de ma maison (l’étage), et j’ai bénéficié de l’opération UFC. Je trouve que maintenant, objectivement, la qualité du signal s’est améliorée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *