Pourquoi GTA V n’a pas eu droit à des DLC solo ? Rockstar s’en est expliqué

Jeux-Video

Par Fabio le

Contrairement à son prédécesseur, GTA IV, qui s’est habillé de plusieurs excellents DLC solo (The Lost and Damned et The Ballad of Gay Tony), GTA V a, lui, fait l’impasse sur du contenu solo supplémentaire. Son développeur s’est récemment expliqué à ce sujet.

Cela fait maintenant quatre ans que GTA V (9/10 chez nous) est sorti sur PS3 et Xbox 360 (trois ans sur PS4 et Xbox One, deux ans sur PC) et toujours pas de DLC solo en vue du côté de Los Santos, alors que les mises à jour pour GTA Online sont, elles, régulières. C’est que la partie en ligne de cet opus était des plus ambitieuses et que ce choix semble d’ailleurs avoir été une réussite vu ce qu’il a rapporté à son studio de développement ; au printemps 2016, on apprenait que les microtransactions dans GTA Online avaient rapporté plus d’un demi-milliard de dollars à ses créateurs.

• Lire aussi : Un des jeux les plus vendus en 2016… est donc un jeu de 2013

Un changement de direction « sur le moment »

Dans une longue interview accordée à Game Informer, le directeur du design de chez Rockstar, Imran Sarwar, a précisé qu’avoir pris la direction du multi, loin du contenu scripté, n’était pas une décision volontaire mais plutôt une opportunité qui s’est dégagée « sur le moment ».

Et de rajouter.

Nous aimons le contenu scénarisé plus que tout, et nous croyons profondément dans ce type de contenu – pour le storytelling et le sentiment d’être véritablement immergé dans un univers, les jeux multi ne rivalisent pas avec les jeux solo.

Chez Rockstar, nous avons toujours des lenteurs parce que nous sommes des perfectionnistes et développer des jeux ambitieux et complexes demande du temps et des ressources. Tout n’est pas toujours possible, mais nous continuons à adorer les expériences solo dans les mondes ouverts plus que toute autre chose.

Ce constat posé, Imran Sarwar explique que si le studio n’a pas développé de DLC solo pour GTA V, c’est aussi une question de temps et de ressources.

Dans GTA V, la partie solo était massive et très complète. C’était trois jeux en un. De plus, développer les versions PS4/Xbox One nous a pris une année. Ensuite la partie en ligne avait beaucoup de potentiel, mais pour arriver à exploiter ce potentiel, ça nous a pris aussi beaucoup de ressources. Cette combinaison de 3 facteurs (en rajoutant le développement de Read Dead Redemption 2, NDLR), explique le fait que nous n’avons pas senti que développer des extensions solo était possible ou nécessaire.

Du DLC solo pour Read Dead Redemption 2 ?

Imran Sarwar déclare par ailleurs que développer des DLC solo est quelque chose qui peut revenir pour de futurs projets. Et là, immédiatement, on pense à Read Dead Redemption 2. Annoncé en octobre 2016, le prochain blockbuster de Rockstar est espéré sur Xbox One et PS4 au printemps 2018.

• L’interview fleuve sur Game Informer

Source: Source