[MàJ] Bannissements de la version PC de Destiny 2 : Bungie met les choses au point

Jeux Vidéo

Par Gaël Weiss le

Elles étaient nombreuses et bruyantes, hier, les plaintes des joueurs PC de Destiny 2 qui accusaient Bungie d’avoir banni leur compte lors du lancement du jeu. Le développeur a tenu à s’expliquer sur son blog et indique qu’il n’y a jamais eu de bannissement automatique. Et s’il y a bien eu de véritables bannissements, ils étaient au final assez peu nombreux.

Mise à jour : Sur son blog, Bungie a reconnu avoir banni « un groupe de joueur par erreur », sans en donner le nombre exact. Les comptes de ces joueurs ont été réintégrés au jeu. « Ces bannissements ne sont pas liés à l’utilisation d’applications tierces de streaming vidéo ou de calcul des performances » peut-on lire sur dans cet article.

Bungie a donc tenu à mettre les choses au point face à l’afflux de plaintes de certains joueurs lors du lancement de Destiny 2, mardi dernier. Pour rappel, ces derniers se plaignaient d’avoir été bannis pour la simple raison d’avoir lancé des logiciels de capture vidéo et de suivi des performances. Des logiciels que Bungie interdit pour éviter toute injection de code dans son jeu.

À LIRE AUSSI SUR CE SUJET [Test] Destiny 2 [PS4, XBO]

Seulement 400 joueurs bannis lors du lancement du jeu

Sur son blog, Bungie a tenu à clarifier sa position vis-à-vis des bannissements. Le développeur américain explique tout d’abord qu’il n’y a jamais de bannissement automatique. Les bannissements, quand ils ont lieu, sont procédés après un examen « manuel » du cas. L’utilisation de logiciel « overlays » comme Discord, Xsplit, OBS, RTSS ou Fraps n’ont, selon le développeur, jamais débouché sur un quelconque bannissement.

À ce titre, Bungie annonce avoir banni près de 400 joueurs PC lors du lancement du jeu, mardi dernier. Des bannissements qui concernent « des joueurs utilisant des outils qui menacent l’écosystème partagé du jeu ». Des bannissements vraisemblablement très souvent mérités puisque Bungie n’a annulé que quatre bannissements durant la phase de bêta-test PC du jeu. En d’autres termes, Bungie explique que si les bannissements ont eu lieu, c’est qu’y avait de bonne raison de les prononcer.

Notez pour finir que la page d’aide sur les logiciels tiers autorisés ou non avec Destiny 2 est désormais disponible en français, à cette adresse.