Waymo abandonne la conduite semi-autonome, jugée trop dangereuse

Automobile

Par Auré le

Après une série de tests, John Krafcik, PDG de Waymo, a déclaré que leur système de conduite semi-autonome permettant au chauffeur de laisser la voiture conduire seule tout en restant suffisamment vigilant pour en reprendre le contrôle à tout moment avait malheureusement tendance à rendre les utilisateurs moins réactifs en cas d’urgence.

De ce fait, ses équipes et lui-même ont donc pris la décision de se concentrer sur le développement d’un système de conduite entièrement autonome, sans passer par la case semi-autonome, jugée trop dangereuse.

« Ce que nous avons découvert était assez effrayant »

Après avoir effectué de nombreux tests dans la Silicon Valley, les équipes de Waymo auraient en effet constaté qu’il était assez difficile de reprendre le contrôle d’un véhicule lorsque le conducteur a perdu la notion de l’environnement qui l’entoure alors qu’il s’adonnait à d’autres loisirs à l’intérieur de l’habitacle. Une décision qui tranche avec celle des autres acteurs du marché, mais qui souligne l’intérêt du constructeur pour la sécurité de chacun. Waymo poursuivra donc ses tests avec une petite flotte de véhicules cette fois-ci 100 % autonomes sur les routes de Phoenix, dans l’Arizona. Des tests à plus grande échelle devraient démarrer dans les mois à venir. Mais il faudra encore convaincre le grand public et les législateurs pour faire des véhicules autonomes une réalité.

Source: Source