Apple remporte sa bataille contre Samsung et empoche 120 millions de dollars

Business

Par Elodie le

Les deux constructeurs se disputent la paternité de nombreux brevets accusant l’autre de violation de propriété intellectuelle. Dans cette lutte, Apple prend le premier point.

C’est l’épilogue d’une longue bataille judiciaire étalée sur plusieurs années. Chacun ayant remporté des batailles, mais c’est finalement Apple qui a gagné la guerre (dans ce dossier du moins) : Samsung est définitivement condamné à lui verser 120 millions de dollars pour violation de brevet autour du désormais classique « Glisser pour déverrouiller » (slide to unlock en VO). Une fonctionnalité aujourd’hui utilisée par de nombreux constructeurs.

Il y a un an, la justice donnait raison à Apple et condamnait le constructeur corréen à payer 120 millions de dollars à Cupertino pour violation de brevet. Un montant négocié, bien en deçà de celui exigé initialement par Apple, à savoir plus d’un demi-million de dollars.

Une bataille au long cours

Mais Samsung n’entendant pas s’en laisser compter, le chabeol a fait appel de la décision devant la Cour Suprême, espérant sans doute qu’elle soit aussi clémente qu’elle le fut auparavant. Las, la Cour Surprême refuse d’entendre l’appel de Samsung sur ce cas précis.


La première décision est tombée en 2014, puis a été cassée à de multiples reprises en appel au cours des années suivantes. Deux brevets étaient en cause : le glisser pour déverrouiller et un logiciel permettant la création de liens rapides. Samsung a été reconnu coupable pour ces deux brevets, et a entamé une longue bataille judiciaire pour infirmer un jugement, aujourd’hui définitivement entériné.

Samsung définitivement condamné

« Notre argument a été soutenu par de nombreuses personnes qui pensaient que la Cour devait entendre notre dossier pour rétablir des normes justes qui favorisent l’innovation et empêchent d’abuser du système de brevets », a déclaré un représentant de Samsung dans un communiqué.

Pour le constructeur, cette décision laisse à Apple le loisir de « profiter injustement » d’un brevet invalide.

Si cette décision signe bien l’épilogue d’une bataille judiciaire, d’autres fronts restent ouverts, dont celui autour du design de l’iPhone et qui a déjà permis à Apple de récupérer plus d’un milliard de dollars, réduit à 400 millions depuis. Rendez-vous en mai pour déterminer comment ces dommages doivent être calculés.

11 réponses à “Apple remporte sa bataille contre Samsung et empoche 120 millions de dollars”

  1. C’est tellement aberrant ces histoires de brevets qui sont acceptés pour être remis en question par la suite. Soit on le refuse, soit on l’applique. Merde, me voila en train de défendre Apple…

    Ils ont vraiment une relation moisie Apple et Samsaoule. A se tenir par les coucougnettes et essayes de saigner l’autre alors qu’Apple est incapable de se séparer de Samsung et Samsung profite bien des milliards qu’Apple lui paie pour les composants… C’est pas la définition d’un mariage arrangé ça?

      • … sans apple, samsung se debrouille tres bien… a ma connaissance, il n’y a aucun composant apple dans un samsung.

        • Ils vivraient très bien sans Apple et auraient une plus grosse part de marché. Mais ils se font plaisir avec tous les composants qu’ils vendent à Apple.

          • Certainement pas, mais comme dit plus haut, si Apple n’était plus là demain ils rafleraient probablement la plus grosse partie de leur clientèle. L’un pourrait sans problème se passer de l’autre. La réciproque est très loin d’être vraie.

          • tu sais, c’est jamais si simple, faut pas imaginer un représentant d’Apple arriver à cheval devant chez Samsung pour solliciter leur aide…
            Le réalité c’est qu’Apple à rédigé un cahier des charges pour son écran, qu’il a envoyé aux différents fabricants sous forme d’un appel d’offre, et le meilleur l’a emporté (et ça se fait pas si facilement, ça passe par tout un tas de négociation, de validation, etc… pour remporter ce genre d’appel d’offre, il faut vraiment en avoir envie !!) Si Samsung fabrique les écrans Apple c’est forcément qu’ils tiennent à le faire et ça leur rapport un paquet de pognon ! Et dire qu’Apple ne peut pas se débrouiller sans Samsung c’est tout aussi con, il existe d’autres fournisseurs !
            Alors dans l’absolu effectivement techniquement ils peuvent se passer l’un de l’autre, mais économiquement c’est visiblement pas le cas.
            Que tu sois pro Samsung ou pro Apple ne doit pas t’empêcher de réfléchir un peu, ils ont besoin l’un de l’autre, c’est la magie du business de voir deux concurrents de plus en plus liés l’un à l’autre…

          • C’est pourtant juste véridique. Apple se ferait un plaisir de se débarrasser de Samsung, mais ils ne peuvent pas, tout simplement. C’est le seul fournisseur à l’heure actuel qui puisse répondre au cahier des charges d’Apple, aussi bien en terme de qualité que de quantité.
            Et j’insiste, Apple ne peut pas se passer de Samsung. Sans Samsung il n’y aurait même pas d’iphone X, en tout cas pas sous sa forme actuelle. Samsung a l’opposé est probablement la seule marque au monde qui puisse produire son propre matériel à 100% ou presque (processeur, mémoire, écran, modem, OS…).
            Pas de Samsung = pas d’Apple.
            Pas d’Apple = moins de revenus coté vente de matériel pour Samsung, mais plus de parts de marché derrière.
            C’est pas un avis partisan, c’est un fait.

    • c’est la guerre commerciale et rien d’autre et a ce jeu la les US sont souvent les plus forts surtout quand les proces se deroulent dans leur pays

      • Normal, les avocats ne sont payés que s’ils gagnent un procès, donc si tu intentes un procès à quelqu’un, tu n’as rien à perdre. Si tu perds, ça ne te coûte rien, si tu gagnes, ton avocat prend un pourcentage des gains que tu n’aurais pas eu sans procès.

        C’est comme ça que tu te retrouves avec des mises en garde aberrantes comme “attention, vous pouvez vous brûler si vous buvez ce café trop vite” sur les cafés du McDo suite à un procès d’une personne qui s’est brûlée en buvant un café (bizarre qu’un café soit chaud), ou une autre qui a gagné un procès après avoir voulu faire sécher son chat au micro ondes… Je te laisse imaginer les mises en gardes stupides qu’on peut trouver aux USA, en plus des panneaux dans toutes les toilettes publiques qui disent qu’il faut se laver les mains après avoir fait ses besoins…

        • “(bizarre qu’un café soit chaud)”

          je te conseille de prendre a café a emporté au petit snack du quai RER A de la gare de lyon, elle te le servira a ébullition… et quand tu te sera brulé le palet, la langue et l’œsophage, tu fera moins le malin avec tes phrases toutes faites quand elle te répondra, mais monsieur, un café ça se boit chaud…

          Elle a bien faillie se le prendre a la gueule le café bouillie, heureusement pour elle, je suis un gentleman; elle s’en est juste sortie avec un “espèce de connasse”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *