Espace : Blue Origin réussit son premier vol test pour du tourisme suborbital

Espace

Par Henri le

Cela faisait un bon moment que l’on n’avait pas entendu parler de Blue Origin. L’agence spatiale de Jeff Bezos a néanmoins refait parler d’elle de la meilleure des façons.

Les projets de Blue Origin ne sont pas en suspens, bien au contraire. La société aérospatiale de Jeff Bezos a tenu à communiquer le succès du septième vol de sa fusée réutilisable New Shepard, qui n’avait plus effectué d’essais depuis octobre 2016.

La fusée en question a décollé mardi dernier depuis l’ouest du Texas. Une Crew Capsule 2.0 à six places était montée sur l’engin réutilisable. Comme vous pouvez le voir sur la photo, cette dernière est équipée de six places. C’est d’ailleurs ce type d’habitacle que la société compte utiliser pour proposer des voyages suborbitaux à ses clients fortunés, qui pourront observer notre planète à cent kilomètres d’altitude.

Une fois arrivée tout la-haut, la capsule et New Shepard se séparent. Le lanceur reviendra se poser sur Terre afin d’être réutilisé tandis que la capsule entamera une descente plus lente en déployant ses parachutes. Les fenêtres utilisées mesurent un mètre de haut et 80 centimètres de large, ce qui devrait suffire aux premiers touristes de l’espace de profiter d’un sacré spectacle. Le test a ici été effectué avec un mannequin élégamment nommé “Mannequin Skywalker”.

L’actualité de Blue Origin est assez chargée, puisque l’agence a également dévoilé BE-4, un tout nouveau moteur censé propulser le lanceur New Glenn, qui est le plus gros jamais développé par la firme. Il ne faudra vraiment pas chômer pour respecter l’objectif principal : envoyer les premiers clients dans l’espace dès 2019.