Chrome : Google lance son bloqueur de pub aujourd’hui

Ordinateurs

Par Gaël Weiss le

Promesse de longue date de Google, c’est aujourd’hui que la société américaine commence le déploiement d’un bloqueur de publicité directement intégré à Chrome. Sur le blog dédié au navigateur, Google revient sur son fonctionnement, son affichage et les répercussions attendues pour les utilisateurs.

Annoncé depuis plus d’un an maintenant, le bloqueur de publicités directement intégré à Chrome est désormais une réalité. Google oblige, il ne faut pas s’attendre à un bloqueur de publicités aussi strict que les traditionnelles extensions Adblock ou uBlock. Non, ce bloqueur va en effet se contenter de bloquer les publicités qui ne respectent pas les bonnes pratiques d’affichage publicitaire sur Internet recommandées par la Coalition for Better Ads.

Concrètement, seules les publicités jugées envahissantes par la Coalition for Better Ads seront bloquées, que ce soit sur desktop ou sur mobile. Publicités trop grandes, impossibles à fermer, qui suivent le défilement, attente d’un compte à rebours avant de voir le contenu d’une page et pop sur mobiles seront désormais bloqués. Google a également annoncé qu’il n’hésitera pas à bloquer les publicités provenant de sa propre régie ou de ses serveurs si elles étaient contraires aux recommandations.

Un outil pour vérifier que son site est en conformité

Autre précision importante : dans le cas où Chrome s’aperçoit que la page contient des publicités gênantes, il ne se contentera pas de bloquer la seule publicité mise en cause, mais l’intégralité de la publicité sur la page. Une façon d’inciter les éditeurs de sites web à vraiment respecter les recommandations décrites plus haut.

Pour aider et inciter les éditeurs de site web, Google met à disposition un outil, Rapport relatif à l’expérience publicitaire, permettant de savoir si son site web respecte bien les recommandations de la Coalition for Better Ads. Il s’agit d’un test qui indique s’il n’y a pas de problème relevé, s’il y a des choses à modifier (avertissement) ou si le test a complètement échoué. Selon Google, en février 2018, 42 % des sites qui ont échoué au test dans un premier temps ont travaillé de façon à être en conformité avec les nouvelles règles. « C’est exactement le résultat que nous attendions » s’est satisfait Google sur son blog.

Google a également publié des images de ce qui apparaîtra sur mobile lorsque des publicités seront bloquées. En bas de l’écran, une petite barre d’information indiquera à l’utilisateur que des publicités ont été bloquées. En cliquant dessus, il sera possible de réactiver les publicités si l’utilisateur le décide.

Combattre le mal par le mal

L’arrivée d’un bloqueur de publicité au sein de Chrome est tout sauf un hasard. Il s’agit presque d’une mesure desespérée. Partant du principe que les utilisateurs installent des adblockers du fait d’un ras le bol, Google espère qu’ils seront moins enclins à les installer une fois que les publicités gênantes seront définitivement bannies. Si cette mesure ne fera probablement pas baisser le nombre d’utilisateurs utilisant des bloqueurs de publicité tiers, elle devrait au moins inciter ceux qui n’ont pas encore franchi le pas à ne pas en installer un.