Youtube Red va bientôt s’étendre en France et dans le monde

Sur le web

Par Julien Paillet le

Selon la directrice générale de Youtube, Susan Wojcicki, Youtube Red, l’offre payante de la plateforme de streaming, devrait se rendre disponible cette année en s’étendant à la France et dans une centaine d’autres pays.

La plateforme de vidéos de Google va effectivement s’étendre au monde en rendant disponible son service payant dans plus d’une centaine de pays. Pour rappel, YouTube Red a été lancé en octobre 2015 aux États-Unis. Le service a été expérimenté pendant plus de deux ans aux USA et permet, entre autres, de consulter des vidéos hors ligne et sans publicités et à du contenu exclusif pour 9,99 dollars par mois (en plus d’un accès à Google Play Musique).

Susan Wojcicki lors d’une conférence organisée lundi par Recode, un site d’information consacré aux nouvelles technologies, a déclaré : « YouTube Red est d’abord un service de streaming musical. Tous ces contenus (les productions labellisées YouTube Originals) seront ajoutés à ce service. »

Si la liste des pays concernés n’est pas encore connue, la France devrait être concerné selon un article publié dans Le Monde. De plus, Robert Kyncl, directeur des affaires chez YouTube, avait déclaré dans une interview de Les Echos le fait d’avoir signé des accords avec certaines maisons de disques en France (dont Universal Music). L’homme avait également ajouté : « En France, nous avons aussi discuté avec la Sacem, la Sacd et d’autres accords arrivent. Tout ce travail nous permet désormais de lancer YouTube Red de par le monde. Nous n’avons pas de date de lancement pour la France, mais ce service va être lancé cette année sur des dizaines de marchés en 2018. Et bien sûr, la France est un pays important pour nous. »

Youtube Red VS Netflix, Amazon, Spotify, etc. ?

D’après le site américain The Verge, Youtube Red ne dépassait pas le million et demi d’abonnés un an après son lancement en octobre 2015. Une audience paraissant bien faible face aux plus de 100 millions d’abonnés à Netflix. Aujourd’hui, YouTube ne semble donc plus prétendre à concurrencer directement les autres plateformes de streaming tels que Facebook, Netflix, Amazon, ou encore Disney qui investissent des sommes phénoménales dans certaines futures séries.  Dépenser des milliards dans l’achat de contenu exclusif et haut de gamme façon Seigneur des Anneaux ne semblent donc plus d’actualité. Susan Wojcickia a expliqué : « Nous pourrions le faire, mais je ne suis pas sûr que cela puisse aller plus loin que ce que nous faisons déjà ». 

PewDiePie et cie

« Nous ne pouvons pas simplement retirer les vidéastes de notre plate-forme… Ce que vous trouvez insipide ne l’est pas forcément pour quelqu’un d’autre » estime Susan Wojcicki. Ces propos viennent, entre autres, répondre aux récentes polémiques touchant notamment Logan Paul qui ne s’arrête plus de créer le buzz. La plateforme de streaming vidéo miserait ainsi beaucoup, malgré les menaces d’Unilever, sur le contenu des youtubeurs qui sont pour les plus populaires d’entre eux devenus de véritables stars. PewDiePie, le vidéaste le plus connu au monde, a notamment passé la barre des 60 millions d’abonnées il y a maintenant un peu moins d’un mois.