Quand Kylie Jenner tweete, Snapchat perd 1,3 milliard de dollars

Sur le web

Par Elodie le

La jeune femme, demi-sœur de Kim Kardashian et adepte de la plateforme, a tweeté qu’elle n’utilisait plus Snapchat depuis sa nouvelle mise à jour très critiquée. Le lendemain, l’action du groupe a plongé en Bourse, faisant perdre 1,3 milliard de dollars à la compagnie. Oups !

Annoncée fin novembre pour rebooster la plateforme et faciliter son utilisation, la nouvelle mise à jour de Snapchat n’en finit pas de diviser. La compagnie s’attendait bien à des résistances, mais certainement pas à celles rencontrées ces derniers jours, à l’image de cette pétition qui a réuni plus d’un million de signataires (1 234 132 au moment d’écrire ses lignes) sur Change.org.

« Il y a de fortes chances que la refonte de notre application perturbe nos activités à court terme, et nous ne savons pas encore comment le comportement de notre communauté changera lorsqu’ils commenceront à utiliser l’application mise à jour. Nous sommes prêts à prendre ce risque pour ce que nous croyons être des avantages substantiels à long terme pour notre entreprise », s’aventurait alors Evan Spiegel, CEO de Snapchat.

Le tweet à 1 milliard

Comment prévoir qu’un simple tweet allait faire perdre 1,3 milliard de dollars à la compagnie en quelques minutes ? Si les célébrités comme Cara Delevigne ou les sœurs Kardashian ont popularisé la plateforme avec leur Snap et autres Stories, elles peuvent également la descendre en deux clics. En un tweet plus précisément.

Comme de nombreux utilisateurs, Kylie Jenner est perturbée par la nouvelle version de l’application lancée officiellement le 13 février dernier. En pleine crise de désamour, elle s’est donc épanchée sur Twitter pour savoir si elle était la seule à ressentir ça :

« Alors, quelqu’un d’autre n’ouvre plus Snapchat désormais ? Ou c’est seulement moi… arf, c’est trop triste ».

À sa lecture on se dit qu’il n’y a pas mort d’homme, d’autant qu’elle a tweeté juste après : « Je t’aime toujours Snap… Mon premier amour ». #emotion.

Poids lourd des réseaux sociaux

Sauf que la jeune femme est très suivie sur les réseaux sociaux, la photo présentant sa petite Stormi, seulement âgée de quelques jours, a récolté plus de 17 millions de likes. Le record de la plateforme, autrefois détenu par Cristiano Ronaldo pour la naissance de son fils.

Surtout, ce n’est pas la première fois que la it girl blâme la nouvelle version. En début de mois, alors que l’update n’avait pas encore été officiellement lancée, elle tweetait : « Hum, je viens juste de voir la nouvelle version de Snapchat… Je ne sais pas quoi en penser ! Qu’en pensez-vous ? »

Le fait est qu’au lendemain de son deuxième tweet, l’action Snapchat a perdu 7% de sa valeur faisant perdre 1,3 milliard de dollars à la firme. Une dégringolade à ne pas mettre au seul crédit de la jeune femme. Le désamour pour la plateforme s’observe depuis plusieurs semaines déjà. Le travail de sape de Facebook semble avoir porté ses fruits. Après avoir pillé la plupart des fonctionnalités de Snapchat – filtres, Stories sur Instagram et Messenger Day sur Facebook, Lifestage abandonnée depuis, etc. -, la copie peut se targuer de faire mieux que l’original.

Des investisseurs déjà inquiets

Ainsi, quand 178 millions d’utilisateurs visitent la plateforme chaque jour, 300 millions d’utilisateurs créent leur Stories sur Instagram.

Mais ce qui plombe sans doute le plus Snapchat… c’est Snapchat elle-même. Face à la bronca des utilisateurs, la compagnie reste inflexible et attend simplement que la communauté s’habitue à ces changements. Encore récemment, la firme d’Evan Spiegel a répondu aux pétitionnaires. Si elle a confirmé qu’il n’y aura aucun retour vers la précédente version, elle a opéré quelques concessions, notamment sur les Stories. Insuffisant pour les utilisateurs qui n’ont pas manqué de répondre froidement à l’entreprise. Le tweet de Kylie Jenner a pu être interprété comme la petite goutte d’un vase déjà bien rempli

Si la dégringolade se poursuit, il sera toujours temps de changer son fusil d’épaule.

On a passé un week-end avec les Spectacles de Snapchat