WeChat compte désormais plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde

Business

Par Elodie le

Le réseau social chinois vient de franchir la barre du milliard de comptes. Omniprésent en Chine, WeChat gagne désormais des parts en Europe et aux États-Unis.

Messagerie, réseau social, plateforme d’informations et de vente en ligne, système de paiement, l’appli à tout faire chinoise, filiale du géant du web Tencent, a atteint la barre symbolique du milliard de comptes utilisateurs.

« Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels de WeChat dans le monde a dépassé la barre décisive d’un milliard », s’est félicité le directeur exécutif de Tencent, Pony Ma devant les journalistes d’après une vidéo relayée par les médias chinois.

Un milliard en 7 ans

Équivalent de Facebook lancé en 2011 seulement, WeChat bénéficie d’une croissance étourdissante au sein d’un des marchés les plus courus de la planète. +15,8% de comptes utilisateurs en un an selon les chiffres dévoilés par Tencent en septembre dernier.

Nuançons toutefois ce chiffre, puisque l’entreprise à elle-même précisé à l’AFP qu’il s’agissait de « comptes d’usagers mensuels actifs », ce qui signifie qu’un même utilisateur peut avoir plusieurs comptes (privé et publique ou professionnel par exemple).

De son côté, Messenger revendiquait à la même période plus de 1,3 milliard d’utilisateurs mensuels actifs et la plateforme Facebook compte aujourd’hui 2,1 milliards d’utilisateurs actifs mensuels et 1,5 milliard sur son application de messagerie WhatsApp.

Une croissance inarrêtable ?

La croissance de WeChat est supportée par l’Asie du Sud Est, mais également par l’Europe et les États-Unis, rapporte le Financial Times. De nombreux expatriés utilisent l’application pour échanger et rester en contact avec leurs proches.

De nombreuses applications étrangères sont interdites ou bloquées en Chine comme WhatsApp, Facebook (et Messenger), Twitter ou Instagram, ce qui accentue la position de leader de WeChat dans l’Empire du Milieu.

Toutefois, cette ascension pourrait être freinée par les craintes des potentiels usagers étrangers concernant la politique relative aux données personnelles des utilisateurs régulièrement soumises aux desiderata des autorités chinoises. En octobre dernier, WeChat avait censuré ses utilisateurs en marge du congrès du Parti communiste chinois en les empêchant notamment de changer leur surnom, leur photo de profil ou leur biographie.

La sécurité d’iCloud change en Chine et inquiète les défenseurs des droits de l’Homme