Jeff Bezos, big boss d’Amazon, devient l’homme le plus riche du monde

Business

Par Elodie le

Cette fois-ci, c’est la bonne ! Jeff Bezos est devenu l’homme le plus riche du monde devant Bill Gates d’après le dernier classement Forbes dominé par les poids lourds de la tech. Et « seulement » 20 ans après la création d’Amazon. Le Français Bernard Arnault (LVMH), dont la fortune a bondi de +70 % en 2017, intègre le Top 5 à la 4e place.

Déjà sur le podium l’année dernière, Jeff Bezos passe de la 3e à la 1ere place du podium des personnes les plus riches de la planète, détrônant du même coup l’inamovible Bill Gates. Mais c’était sans compter sur une année 2017 particulièrement prolifique pour le patron d’Amazon, dont l’action a pris 59 % sur les douze derniers mois.

Cet été déjà, il prenait la première place du podium pendant quelques heures après l’ouverture de Wall Street. En fin d’année dernière, Jeff Bezos pesait pas moins de 100 milliards de dollars après un black Friday historique pour le groupe qui revendiquait alors la moitié des ventes en ligne effectuées ce jour-là.

Bezos détrône Bill Gates

L’action du groupe s’en finissait plus de s’envoler depuis une trentaine de jour déjà (+8 %) pour atteindre 1 186 dollars par action, soit 571,5 milliards de dollars de valorisation boursière, au lendemain de cette journée de soldes massives.

Difficile de rivaliser avec le géant du e-commerce dont la croissance ne semble jamais s’arrêter : l’action d’Amazon a doublé en un an et augmenté de 386 % sur 5 ans. Une croissance fulgurante depuis la première apparition de Jeff Bezos dans le fameux classement en 1999.

Sa fortune est aujourd’hui passée du simple au double pour atteindre 120 milliards de dollars (soit 97 milliards d’euros environ), grillant la politesse à un Bill Gates qui affiche tout de même 90 milliards de dollars de fortune personnelle, qu’il alloue désormais à ses actions philanthropiques.

Les poids lourds de la Tech en bonne place

Les VRP de la Silicon Valley ne sont pas en reste : derrière Jeff Bezos et Bill Gates, Mark Zuckerberg reste en embuscade à la 5e place (71 milliards de dollars ou 57 milliards d’euros), devançant Larry Ellison (co-fondateur d’Oracle), 10e, et les deux fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, respectivement à la 12e et 13e place. Le boss du géant de l’internet chinois Tencent (WeChat), Ma Huatend est 17e avec plus de 45 milliards de dollars, et le fondateur d’Alibaba, Jack Ma, est 20e avec 39 milliards de dollars.

C’est également une année faste pour le patron du groupe LVMH qui intègre le Top 5 ces plus grandes fortunes mondiales avec un pécule estimé à 72,2 milliards de dollars (58 milliards de dollars environ). Cocorico à nouveau avec Françoise Bettencourt Meyers, héritière du groupe L’Oréal depuis le décès de sa mère Liliane en 2017, qui devient la femme la plus riche du monde et la 18e fortune mondiale avec 42,2 milliards de dollars (plus de 34 milliards d’euros). Patrick Drahi quant à lui a chuté de la 5e à la 11e place des milliardaires français.

Dans le même temps, la fortune de Donald Trump fond d’année en année : le magnat des affaires, aujourd’hui président des États-Unis, passe de la 544e place à la 766e place avec une fortune estimée à 3,1 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros), il a perdu 400 millions de dollars depuis mars 2017.

Too bad !

Source: Forbes