Bose AR : comme de la réalité augmentée, mais pour les oreilles

Bose se lance à son tour sur le marché des lunettes de réalité augmentée. Le constructeur spécialisé dans l’audio n’a cependant rien renié de son cœur de métier, puisque Bose AR est une plateforme de réalité augmentée… sonore.

À l’occasion du festival SXSW, Bose a dévoilé un nouveau développement présenté comme « l’avenir du son mobile ». Contrairement aux autres propositions du secteur (comme le Vaunt d’Intel), il ne s’agit pas d’en mettre plein la vue, mais plein les oreilles. Même si le prototype présenté par le constructeur est une paire de lunettes, il n’est pas question de modifier la vision de l’environnement direct de l’utilisateur en y superposant des objets virtuels. L’idée ici est d’apporter des informations sonores en fonction du lieu où on se trouve, le tout sans écran ni caméra.

Pas de pollution visuelle

L’appareil équipé de la technologie Bose AR permet à l’utilisateur d’apprécier ce qui se trouve devant lui, sans pollution visuelle, mais avec des infos supplémentaires en audio ou une bande son adaptée. « On peut se concentrer sur le monde fantastique autour de soi, plutôt que sur un petit écran », explique John Gordon, vice-président de la division Consumer Electronics du groupe. L’application mobile de Bose AR localise la position du porteur grâce au GPS du smartphone, puis elle va piocher des informations audio en fonction du lieu.

Cette plateforme peut avoir un intérêt dans les musées, pour les visites guidées, pour s’y retrouver dans un aéroport, ou encore en classe. Et bien sûr, on peut lire de la musique tout simplement. Bose a noué des partenariats avec des institutions académiques comme le MIT Media Tab et le NYU Future Reality Tab, ainsi qu’avec des services en ligne (Yelp, TripAdvisor, Strava…).

L’équipement, qui combine un ensemble de capteurs et de micros, a été développé spécifiquement pour cette plateforme et il peut être intégré dans des lunettes donc, mais aussi dans un casque, un bracelet… Le contrôle de la lecture audio peut passer par des mouvements de la tête, par des ordres vocaux (Google Assistant et Siri seront de la partie) ou encore par de simples tapes. Pas besoin d’écran tactile, même s’il y a bien sûr une app mobile.

Il s’agit pour le moment d’un kit de développement à destination des constructeurs tiers. Ces derniers pourront exploiter cette plateforme comme bon leur semble. Le SDK sera disponible cet été… avec de premières applications concrètes d’ici la fin de l’année ? Voilà qui serait intéressant.

Source: Bose