Attendez-vous à jouer à de plus en plus de “Pokémon GO-like” grâce à Google

Jeux-Video

Par Mathieu le

Depuis l’avènement de Pokémon GO, nombreux sont les studios à tenter le pari des jeux en réalité augmentée sur smartphones. Ces dernières semaines, on a ainsi appris qu’Harry Potter, Jurassic World et même The Walking Dead allaient avoir droit à leur mouture en RA sur mobiles. Et si les développeurs conçoivent aujourd’hui de tels jeux, c’est aussi grâce à Google et son programme Maps.

Wizards Unite est forcément très attendu

Plus simple pour créer de nouveaux jeux

En effet, le géant des moteurs de recherche a récemment ouvert sa plateforme de cartographie pour permettre aux entreprises de créer plus aisément différents titres reprenant les codes de Pokémon GO. Google explique ainsi que la version spécifique de Maps pour les jeux vidéo est divisée en trois parties principales :

  • Après s’être inscrits au programme, les développeurs auront accès aux données en temps réel de Google Maps.
  • Ensuite, ils pourront travailler sur un nouveau kit de développement se basant sur le moteur Unity, l’un des plus populaires au monde et qui facilite l’intégration de données cartographiques. « Aucune expertise Maps n’est nécessaire », assure ainsi Clementine Jacoby, chef de produit chez Google.
  • Enfin, l’entreprise fondée dans la Silicon Valley introduit une nouvelle API (Interface de programmation) afin que les développeurs puissent créer, plus facilement, des expériences de jeu autour d’emplacements réels.

Google veut ainsi permettre la création de titres « pouvant être joués partout dans le monde avec un smartphone ». L’intégration récente d’Unity au programme permet surtout aux développeurs de personnaliser les différentes cartes et de leur donner une apparence plus intéressante.

Au cours d’une démonstration privée, la firme a ainsi montré des cartes du monde réel qui ont été transformées en paysages de science-fiction et en royaumes fantastiques avec des dragons et des coffres à la place des bâtiments. « De cette façon, vous pouvez créer des environnements de jeu uniques qui seront néanmoins connectés au monde réel », explique Patrick Donelan, ingénieur en chef du projet.

Déjà trois titres sur les rails

Google a d’ores et déjà annoncé s’être associé avec trois studios de développements pour des titres aux références très différentes :

  • Jurassic World Alive, un jeu où l’on devra capturer et modifier des dinosaures
  • The Walking Dead : Our World où le joueur devra survivre à l’apocalypse zombies avec des parties à la première personne et la possibilité de s’associer avec d’autres survivants.
  • Ghostbusters World où il sera question de chasser des fantômes et de les capturer pour en faire la collection.

Tous reprennent donc en grande partie les forces de Pokémon GO en tentant d’apporter de nouvelles fonctionnalités et une personnalisation plus importante des cartes du jeu. Si Niantic, une ancienne filiale de Google profitait d’une base de données cartographique déjà existante, les autres studios ont été obligés de se tourner vers la plateforme Maps pour pouvoir créer des titres suffisamment stables et réalistes.

« Avec Google Maps, nous pouvons compter sur des données de localisation les plus récentes, ce qui signifie que lorsque de nouveaux bâtiments ou routes seront construits, nous les aurons dans notre jeu », a déclaré le PDG de Next Games, studio en charge de The Walking Dead : Our World. « Cela nous permet de créer une expérience immersive, liée à l’emplacement des joueurs. » Reste à voir si la réalité augmentée sur smartphones tient de la mode passagère ou d’une véritable nouvelle façon d’appréhender le jeu vidéo sur mobiles