Google a supprimé plus de 3 milliards de publicités non conformes en 2017

Sur le web

Par Elodie le

Mastodonte de la publicité en ligne, Google assure avoir supprimé 3,2 milliards de publicités non conformes en 2017, soit 100 publicités par seconde. Un grand ménage opéré via une nouvelle technologie aussi bien sur les pages, les URL ou les applications de son réseau.

Le leader de la publicité en ligne se mue-t-il en pourfendeur des « mauvaises publicités » ? Comme chaque année, Google publie son rapport « Bad Ads » et revient sur ses actions pour lutter contre les publicités « non conformes ». Entendre par là, non conformes à sa politique en la matière, et lorsque Google tousse, Internet se grippe. L’enjeu est de taille puisque le géant californien tire plus de 90% de ses revenus de la publicité en ligne.

L’année dernière, Google a durci le ton, en annonçant notamment l’intégration d’un bloqueur de publicités à Chrome, et a sifflé la fin de la récré pour de nombreux annonceurs peu scrupuleux.

Nouvelle ère pour la publicité en ligne

Il faut dire que les pop-up, annonces mensongères et autres publicités intempestives ont fait leur temps, les internautes ont adopté des bloqueurs de publicités en masse et il a bien fallu trouver la parade, aussi bien du côté du moteur de recherche que de l’industrie de la publicité en ligne. Un mea culpa a été formulé, des promesses ont été faites et des mesures mises en œuvre.

Coup de pression supplémentaire, les plus gros annonceurs de la planète, dont Unilever et Procter & Gamble, ont menacé Facebook et Google de retirer leurs annonces de leur plateforme s’ils ne luttaient pas un peu mieux contre les fakes news et les contenus offensants. Se retrouver au milieu de pages ou contenus litigieux, c’est mauvais pour leur image de marque.

Annonceurs et éditeurs passés au crible

Pour Google, la gratuité du web ne peut se faire sans la publicité en ligne. Il se doit donc d’être un endroit sûr et la publicité en ligne se doit d’être la plus vertueuse possible. Tout contrevenant à sa politique publicitaire est banni. En 2017, le moteur de recherche a supprimé plus de 100 publicités litigieuses par secondes, soit 3,2 milliards d’annonces, le double de l’année passée.

Parmi ces publicités, 79 millions correspondent à des annonces qui renvoient les internautes vers des sites chargés de malwares, 66 millions à des « Trick to Click » (faites pour obtenir du clic), ainsi que 48 millions de publicités tentant d’inciter les utilisateurs à installer des logiciels indésirables. Dans le même temps, 400 000 sites dangereux ont également été supprimés.

Un second filtrage dédié aux éditeurs a également été mis en place l’année dernière. Cette nouvelle technologie, page-level enforcements, applique la politique publicitaire de Google jusque dans les URL des sites et a permis au géant californien de supprimer plus de 2 millions d’URL par mois. 320 000 éditeurs se sont vus expulsés d’Adsense pour avoir enfreint les règles et 90 000 sites ainsi que 700 000 applications mobiles ont été blacklistés.

Les publicités « putaclic » sont également dans le viseur de Google, 7 000 Adwords ont été supprimés en 2017 contre 1 400 en 2016.

 

3 réponses à “Google a supprimé plus de 3 milliards de publicités non conformes en 2017”

  1. Ils pensent vraiment que ça va nous faire arrêter d’utiliser des adblock?

    C’est trop tard, c’est pas après des années d’entubage qu’on va commencer à croire que les publicitaires vont devenir "responsables"…si ils pouvaient nous bombarder de pub pendant notre sommeil, ils le feraient. Ne vous laissez pas attendrir par les sites qui vous font du chantage à l’émotion: "si vous ne nous white-listez pas on va mourir, alors faites vous pister, donnez-nous toutes vos infos personnelles et vos habitudes de surf". Bouh-hou.

    Si vous ne l’avez pas encore fait, installez uBlock Origin: vous pourrez ainsi profiter d’un internet propre…au moins à ce niveau là ^^

  2. "si ils pouvaient nous bombarder de pub pendant notre sommeil, ils le feraient"
    Ça me rappelle un épisode de Black Mirror (15 Million Merits) ^^

    Par contre perso il y a bien quelques rares sites où je laisse passer la pub.

  3. Mais… MAIS….
    Si tu n’enlèves pas Adblock et uBlock, comment va faire Youtube?
    Ils ne vont plus pouvoir gagner du fric à chaque début de vidéo ou limite toutes les 5min dans une vidéos de 15min!
    Tu vas couler Youtube!
    Surtout que vu leur nouvelle règle pour payer les youtubers, ils entubent encore plus de gens, se font encore plus de pognons sur les youtubers et tout! Mais à cause de gens comme toi, ils devront continuer de donner du fric aux youtubers tout en gagnant moins…. pauvre youtube…. RIP youtube et tous les sites avec des pubs de M.E.R.D.E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *