Avec Facebook Container, Firefox empêche le réseau social de vous pister

Sécurité

Par Elodie le

En marge du scandale sur le siphonnage des données personnelles de 50 millions d’utilisateurs (au bas mot) Facebook par la société d’analyse de données Cambridge Analytica, Mozilla dégaine une extension, Facebook Container. Comme son nom l’indique, Facebook est isolé et ne peut pas collecter vos données en dehors de ses pages comme son cookie “Datr” le permet.

Mozilla travaille dessus depuis deux ans, mais la polémique Cambridge Analytica (CA) a certainement servi de déclencheur. Avec l’extension Facebook Container pour Firefox l’idée est de bloquer les données du site à son seul environnement.

« Les pages que vous visitez sur le web peuvent en dire long sur vous. Ils peuvent déduire où vous vivez, les passe-temps que vous avez, et votre opinion politique. Il y a une énorme valeur à lier ces données à votre profil social, et Facebook a un réseau de traqueurs sur divers sites Web. Ce code vous suit de manière invisible et il est souvent impossible de déterminer quand ces données sont partagées », explique Mozilla.

Un outil supplémentaire

Cette extension n’aurait évidemment pas empêché CA d’opérer son siphonnage en règle, mais elle offre un outil supplémentaire aux utilisateurs qui voudrait contrôler un peu plus les données laissées derrière eux. Mozilla explique ainsi vouloir « donner aux utilisateurs le choix de limiter ce qu’ils partagent ».

Si le mouvement #DeleteFacebook trouve un certain écho sur les réseaux sociaux, utiliser Facebook en toute conscience, tout en gérant au mieux ses données personnelles n’est pas exclu.

Si Facebook se retrouve aujourd’hui dans l’œil du cyclone, la plateforme n’est pas la seule à traquer ses utilisateurs en dehors de ses pages via ces modules et autres boutons sociaux, les fameux « J’aime » et « Partager ». Vous avez d’ailleurs certainement repéré ceux de Google (G+), Twitter, LinkedIn, etc., sur les sites internet que vous visitez.

Des cookies parfois indigestes

Ce pistage est rendu possible par l’utilisation de différents cookies. Les cookies sont de petits fichiers installés par un site sur le disque dur d’un internaute. Ils recueillent ses données de navigation, c’est-à-dire son activité en ligne (les sites visités, etc.) et certains paramètres (comme les mots de passe ou un panier d’achats), et ce, afin de faciliter sa navigation. Facebook utilise notamment ces cookies pour proposer des publicités ciblées et « sécuriser l’utilisation de la plateforme » pour ses utilisateurs.

Parmi les premiers acteurs du secteur à réagir au scandale, la fondation Mozilla a lancé une pétition contre le réseau social le 21 mars dernier afin qu’il protéger les données de ses utilisateurs.

Mozilla critiquée après l’intégration d’un plug-in Mr Robot

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *