Le RAID se dote d’un drone en cage pour améliorer la lutte antiterroriste

drone

Par Jules le

Afin de collecter des informations plus efficacement et plus sûrement en milieu hostile, le RAID va à l’avenir compter sur des drones encagés.  

Crédit : Flyability

Alors que l’armée américaine se penche sur l’intelligence artificielle pour automatiser ses drones militaires, l’unité d’élite antiterroriste de la police nationale française va prochainement s’équiper de drones enfermés dans une cage pour obtenir des renseignements en toute sécurité dans un espace dangereux et/ou confiné.

Un éclaireur efficace

Conçu par la société suisse Flyability, Elios (c’est son petit nom) est un drone de 700 grammes qui peut subir des chocs sans que cela mette fin à son vol grâce à la cage sphérique qui l’entoure. Il peut ainsi percuter les murs et autres obstacles sans que ses hélices soient touchées, et donc évoluer en toute tranquillité dans une zone confinée.

En plus d’une caméra qui retransmet les images à l’équipe d’intervention en direct, Elios compose avec un projecteur lumineux intégré pour repérer les lieux dans l’obscurité, ainsi qu’un capteur thermique pour détecter les êtres vivants et toute autre source de chaleur.

En revanche, le drone ne dispose que d’une autonomie limitée de 10 minutes, et reste plutôt bruyant. Son rôle au sein du RAID est celui d’éclaireur, afin d’aider les forces de l’ordre à repérer les lieux avant d’intervenir. Selon Patrick Thévoz, PDG de Flyability, Elios permet d’obtenir “un gain de temps important qui augmente la sécurité des policiers en leur permettant d’identifier les dangers avant d’évoluer dans une zone à risque. [Il] peut être déployé dans les cas de crises graves, tels que les prises d’otages, les tireurs isolés ou encore les attaques terroristes au sein de bâtiments.”

 

Source: Le Monde