FilmStruck débarque en France et veut devenir “le Netflix du 7e art”

Cinéma

Par Henri le

Le marché de la sVOD se développe rapidement en France, mais les cinéphiles ne sont pas forcements gâtés. FilmStruck entend bien leur proposer des films classiques et de grande qualité.

Si vous lisez nos colonnes, vous devez savoir que Netflix connait une très belle ascension sur le marché de la sVOD. Le groupe convaincrait ainsi 100 000 nouveaux français par mois. Des chiffres qui ont de quoi mettre la pression sur ses concurrents OCS ou le groupe Canal.

Pour les cinéphiles exigeants

Au milieu de cette bataille, d’autres entreprises tentent d’apporter quelque chose de différent. C’est le cas d’e-cinema, qui entend proposer des films non sortis en salle, de MUBI, mais aussi de FilmStruck. Cette plateforme lancée aujourd’hui s’adresse aux cinéphiles exigeants, qui ne trouvent pas leur bonheur dans l’immense catalogue du géant américain.

Des partenariats prestigieux

Le service de streaming de Turner International Digital Ventures et Innovation et Warner Bros. Digital Networks était présenté aujourd’hui à Paris par le journaliste et animateur de télévision Frédéric Taddei. Après avoir souligné la relation toute particulière que notre pays entretient avec le 7e art, il a fait un rapide état des lieux de la situation actuelle. Ce dernier a fustigé l’algorithme de Netflix en ce qui concerne les films, mais aussi la difficulté à naviguer parmi le catalogue disponible. Des lacunes qu’il faut bien reconnaître, alors que le service en France dispose de beaucoup moins de longs-métrages qu’aux États-Unis (chronologie des médias oblige).

FilmStruck exploite une partie de la bibliothèque de Warner Bros, et propose un accès exclusif à la Criterion Collection, mais aussi à des partenaires locaux comme StudioCanal, MK2, Carlotta Films et RKO. Le site espère ainsi proposer une sélection de chefs d’œuvres salués par la critique, en couvrant presque un siècle de cinéma. Preuve en est, le plus vieux film, La Grande Parade, date de 1925.

Il propose par ailleurs des rétrospectives (actuellement « Venise au cinéma ») sélectionnées par les experts de la chaine TCM Cinéma. Le site fait donc le choix d’une sélection sérieusement éditorialisée.

La France est le deuxième pays en Europe à lancer le service, après le Royaume-Uni et avant l’Espagne dès demain, dans le cadre d’un déploiement international qui se déroulera sur les deux prochaines années.

De Lynch à Truffaut

Le service compte actuellement un peu moins de 200 films, ce qui est assez peu. Mais il compte bien s’étoffer rapidement dans les mois à venir, et on peut espérer plus du double après l’été. Une faible minorité d’entre eux sont néanmoins sortis après les années 2000. Les nouveautés arrivent le vendredi sur la plateforme.

L’hexagone est mis à l’honneur puisqu’environ 20 % des longs-métrages sont français. Pierrot Le Fou (J.L Godard), Mon Oncle (J. Tati) ou Plein Soleil (René Clément) côtoient Blow-up, Like Someone in Love ou Citizen Kane. La collection Criterion permet de plus d’accéder à des bonus exclusifs comme (par exemple) les commentaires des réalisateurs.

Les films sont présentés en HD et proposent évidemment des sous-titres. Jusqu’à trois personnes peuvent utiliser le compte simultanément. On regrette en revanche l’utilisation de Flash Player. L’ensemble fonctionne, certes, mais Adobe a annoncé la disparition définitive du logiciel en 2020.

Vous l’aurez compris, Filmstruck se base sur des valeurs sures. « Il n’y a aucun film nul » nous assure le présentateur. Objectivement, il a totalement raison, mais cette rengaine un poil chevaleresque suffira-t-elle ? D’autant que l’on n’y trouve pour l’instant aucune série, même historique.

Le prix est plutôt doux puisque l’abonnement coute 5,99 euros par mois ou 59,90 euros par an. Un tarif qui permet d’envisager le service comme un complément à un géant de la sVOD. Il est possible de le tester gratuitement pendant 14 jours.

Au lancement, le service sera disponible sur le Web et compatible avec Amazon Fire TV, les appareils iOS et Android ainsi que l’Apple TV.