Une IA simule la Coupe du Monde 100 000 fois pour en déterminer le vainqueur

La Coupe du Monde débute aujourd’hui en Russie et les pronostics battent déjà leur plein. Qui remportera cette 21e édition organisée par la FIFA ? Cette intelligence artificielle a une petite idée sur la question.

Les supporters du monde entier l’attendaient, elle débute enfin. La Coupe du Monde 2018 sera officiellement lancée cette après-midi avec le match d’ouverture Russie-Arabie Saoudite.

Les bookmakers sont sur les starting-blocks pour prédire les futurs vainqueurs. En 2010, Paul Le Poulpe avait réussi à désigner l’équipe vainqueur sur 12 matchs sur les 14 joués. Aujourd’hui, d’autres méthodes sont utilisées qui ne doivent rien au hasard. Avec une intelligence artificielle et le machine learning, ces chercheurs pensent pouvoir déterminer le vainqueur de cette édition russe.

IA et machine learning

Leur IA a simulé le tournoi 100 000 fois. À partir de ces simulations, le vainqueur le plus probable serait l’Espagne, suivi de l’Allemagne et du Brésil. En revanche, elle ne pouvait pas prédire que le sélectionneur espagnol serait limogé à deux jours du début de la compétition, mettant à mal la Roja, ni que la France battra le Brésil et l’Allemagne. Oui, c’est Electronic Arts qui le dit, et bizarrement on se surprend à s’en remettre à leurs prédictions…

Pour parvenir à ces résultats, ce groupe de chercheurs de l’Université technique allemande de Dortmund, de l’Université Technique de Munich, ainsi que ceux de l’Université de Gand, en Belgique a utilisé le machine learning, ou l’apprentissage automatique, en incluant plusieurs facteurs comme les classements FIFA, la population de chaque pays, leur PIB, les côtes des bookmakers ou encore le nombre de joueurs de chaque équipe nationale qui jouent ensemble en club, l’âge moyen des joueurs et le nombre de Champions League qu’ils ont gagné. Leur étude, écrite en anglais, se consulte sous forme de .pdf à cette adresse.

Habitués du podium

On mélange, on secoue, on simule la compétition 100 000 fois en calculant la probabilité pour chaque équipe de passer les phases de poule, puis de remporter chaque match jusqu’à la finale. Comme le montre ce tableau avec la côte de chaque équipe dans leur groupe respectif.

capture d’écran

Ce tableau ci-dessous montre les cotes respectives des équipes pour l’ensemble des matchs du tournoi. La France échoue au pied du podium. Si l’IA voit les Bleus remporter leur match contre le Portugal, lavant l’affront de la finale perdue de l’Euro 2016, elle ne la voit pas battre la Seleção, qui échouerait ensuite face à l’Allemagne. L’équipe qui l’avait laminé 7-1 en finale de la dernière coupe du monde… au Brésil.

Le football se joue à 11 et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne… Les chercheurs expliquent que la Mannschaft est la plus susceptible de l’emporter contre l’Espagne en demi-finale, mais qu’elle aura beaucoup plus de mal à atteindre le dernier carré  et a donc plus de chance d’être éliminée.

Quoi qu’il en soit, il reste de nombreux aspects qui ne sont pas pris en compte et un match se gagne encore sur le terrain.

5 réponses à “Une IA simule la Coupe du Monde 100 000 fois pour en déterminer le vainqueur”

  1. J’adore parce que chacun y va de son IA pour trouver le vainqueur et chacun trouve un résultat différents en première probabilité. Donc comme quoi rien n’est joué d’avance.

  2. L’Espagne a le plus de chance de remporter la compétition, mais dans la
    simulation c’est l’allemagne qui gagne? Voilà qui est coquasse :p Et il
    faudrait que ça prenne en compte le licenciement récent du sélectionneur
    espagnol parce que là… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *