Intel annonce son retour sur le marché des cartes graphiques… pour 2020

Hardware

Par Gaël Weiss le

Intel vient d’officialiser ce qui se murmurait depuis la fin de l’année dernière : il prévoit de concevoir et construire à nouveau des cartes graphiques. Le fondeur américain dispose aujourd’hui de cadres expérimentés pour mettre sur pied ses propres GPU, dont les premiers exemplaires sont attendus pour 2020.

Une carte de coprocesseur Intel Xeon Phi. Quand bien même elle s’inspire des cartes graphiques, il s’agit en fait d’un CPU externe que l’on peut intégrer à des serveurs ou des super calculateurs.

Le marché des cartes graphiques va-t-il accueillir un troisième acteur majeur, en plus de Nvidia et d’AMD ? Oui, répond Intel, qui a officialisé sur Twitter son retour annonçant l’arrivée de sa première carte graphique dédiée pour 2020.

De cette carte graphique, on sait peu de choses actuellement. Intel affirme vouloir viser à la fois le marché des professionnels, avec des solutions à destination des data centers, mais aussi, et c’est plus étonnant, à destination des particuliers. Pour les professionnels, l’annonce d’Intel n’est pas vraiment une surprise.

Que ce soit dans le domaine de l’IA ou du machine learning, les GPU permettent un gain de puissance bienvenu sur les serveurs. Pour ce qui est des particuliers, on ne sait pas encore ce que cherche à faire Intel : des cartes graphiques gamers pour les tours de particuliers ? Des cartes graphiques surpuissantes pour les professionnels du graphisme ? Pour l’instant mystère. La seule chose que l’on sait à son sujet, c’est que son nom de code est Arctic Sound.

Intel possède désormais une équipe solide pour se lancer sur le marché des cartes graphiques

L’annonce n’est pas vraiment une surprise en soi. En novembre dernier, Intel avait en effet annoncé avoir débauché un certain Raja Koduri (en photo sur le tweet d’Intel). Ce dernier était le responsable de la division Radeon Technology d’AMD. Un cadre très expérimenté qui a justement relancé AMD dans la course des cartes graphiques avec l’architecture Vega. Dans le même temps, Intel a également débauché Jim Keller et Chris Hook, respectivement responsable des CPU Ryzen (toujours chez AMD) et l’ancien directeur marketing d’AMD. Intel possède les hommes, il peut maintenant se mettre au travail.

Le retour d’Intel sur le marché des cartes graphiques est une mouvement stratégique logique pour Intel. Concurrencé de plus en plus durement par les puces mobiles d’ARM (et bientôt d’Apple ?) et le déclin des ventes de PC, le fondeur américain doit trouver de nouvelles pistes de diversifications. Le marché des GPU – en pleine croissance – est alors une alternative tout à fait crédible.

Source: 01.net