La voix de Stephen Hawking envoyée dans l’espace pour son inhumation

culture geek

Par Kesso le

Le célèbre astrophysicien a été inhumé le 15 juin dans l’abbaye de Westminster, à Londres. Au même moment, un enregistrement de sa voix synthétisée a été envoyé dans le trou noir le plus proche de la Terre.

L’enregistrement a été réalisé par le compositeur de musique électronique grec Vangelis. Il a été envoyé par l’Agence spatiale européenne vers 1A 0620-00, le trou noir le plus proche de la Terre. Le message provient d’un discours prononcé par Stephen Hawking il y a quelques années. Dans ce dernier, il invitait les hommes “à travailler ensemble pour sauver la planète“. “C’est un beau geste, symbolique, qui crée un lien entre la présence de notre père sur cette planète, son voeu d’aller dans l’espace et ses travaux d’exploration de lunivers” a déclaré sa fille, Lucy Hawking.

Le CD musical a été remis aux invités de la cérémonie le 15 juin. Stephen Hawking a été inhumé aux côtés d’Isaac Newton et Charles Darwin. Plusieurs membres de sa famille, ainsi que des amis et ses collègues ont assisté à la cérémonie. 1 000 autres personnes ont pu y assister après le tirage au sort qui a été fait le mois dernier. Plus de 25 000 candidats s’y étaient inscrits.

Plusieurs personnalités présentes pour rendre hommage

Plusieurs personnalités ont pris la parole. Le chercheur américain et prix Nobel de physique 2017, Kip Thorne a prononcé un discours d’hommage. Martin Rees, professeur d’astronomie et membre de la Royal Society (la plus prestigieuse institution scientifique du Royaume-Uni) et l’acteur Benedict Cumberbatch se sont aussi exprimés. Ce dernier avait incarné le scientifique dans un téléfilm appelé Hawking en 2009. Le musicien américain Nile Rodgers et le chef du Parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn étaient aussi présents.

Stephen Hawking était reconnu pour ses travaux sur les trous noirs et son origine sur l’univers, mais aussi pour son humour. Alors que les médecins ne lui donnaient que quelques années à vivre après lui avoir diagnostiqué la maladie de Charcot à l’âge de 21 ans, il a déjoué les pronostics. Il était confiné dans un fauteuil roulant, mais cela ne l’a pas empêché de poursuivre ses travaux.