Drones : une formation obligatoire à la rentrée pour les piloter

drone

Par Kesso le

Les pilotes de drones pesant plus de 800 grammes devront se soumettre à cette formation. Celle-ci sera disponible à partir de septembre 2018, via un site Internet et une application mobile.

 

Crédit image : Drone on campus / IMD business school. Via Flickr

Une formation gratuite obligatoire pour les télépilotes de loisir sera mise en place début septembre. Le test, composé d’une vingtaine de questions, ne concerne que les appareils de plus de 800 grammes. La formation sera accessible dès l’âge de 14 ans, via un site Internet et une application mobile dédiés, a annoncé la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC). Le but de la DGAC est “d’améliorer les conditions d’usage en sécurité et la connaissance des règles essentielles”.  

Par ailleurs, la DGAC a précisé que les candidats pourront repasser l’examen autant de fois que nécessaire. Ces derniers ne disposeront que de deux mois pour se préparer, à compter de l’ouverture du service. En revanche, aucune information sur le prix n’a été donnée. Les candidats seront également formés au respect de la vie privée. Cela est nécessaire étant donné que la plupart des drones sont équipés de caméras et peuvent donc servir à espionner. Une fois le test réussi, les télépilotes pourront télécharger leur attestation de suivi de formation.

Qu’en est-il des professionnels ?

Les professionnels ne sont pas concernés par cette formation. Dès le 1er juillet 2018, ils seront en mesure de passer une formation dédiée au télépilotage mise en place par la DGAC. Ils auront la possibilité de s’autoformer afin obtenir le certificat d’aptitude théorique de télépilote. En revanche, il sera nécessaire de suivre une formation pour la pratique.

Néanmoins, les pilotes titulaires du brevet théorique d’ULM (nécessaire pour piloter les drones) n’auront pas à passer d’examen. Ils seront cependant dans l’obligation d’obtenir une “attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote” avant le 1er juillet 2019. Cette dernière sera délivrée par la direction de la sécurité de l’Aviation civile.