Kevin Feige évoque la phase 4 du MCU et comment Marvel gère les suites et l’arrivée de nouveaux héros

Cinéma

Par Mathieu le

Ant-Man and the Wasp sera le vingtième long-métrage Marvel réalisé lors des dix dernières années. Alors que la phase trois du MCU touche à sa fin avec l’arrivée de Captain Marvel et le très attendu Avengers 4, les studios pensent déjà à la suite et aux nouveaux projets qu’il faut mettre en place. Entre l’arrivée annoncée de nouveaux personnages, mais aussi les nombreuses suites (Black Panther, Docteur Strange, Spider-Man, Les Gardiens de la Galaxie), comment Kevin Feige et ses collaborateurs vont réussir à équilibrer le tout ?

Plutôt suites ou nouveaux personnages ?

Interrogé par nos confrères de CinemaBlend, le patron des studios Marvel a tenu à s’exprimer sur l’avenir de la franchise de super-héros :

« C’est l’une des raisons pour lesquelles nous sommes passés à trois films par an, c’est justement pour donner aux gens les suites dont ils ont envie. Nous aimons le fait de réaliser des séquelles, mais aussi de présenter de nouveaux personnages […]. C’est comme cela que nous avons construit la phase 1, la phase 2 et la phase 3. Chaque fois que nous annonçons des films pour les deux, trois ou cinq prochaines années, les gens se demandent ce que nous faisons et jusqu’où nous pouvons aller. Et c’est vraiment excitant. »

Le problème, c’est que pour chaque nouveau super-héros présenté, le public s’attend, a minima, à une suite, voire deux. C’est ce qu’il s’est passé avec chaque personnage jusqu’à maintenant (Iron Man, Captain America, Thor et bientôt Les Gardiens de la Galaxie, Spider-Man ou Docteur Strange) et cela peut poser problème puisque Marvel souhaite introduire de nouveaux héros. Il est donc inconcevable d’avoir suffisamment de ressources pour créer suites, nouveaux films et Avengers dans les prochaines années. Pourtant Kevin Feige se montre, une fois encore, très optimiste :

« Quand vous avez six ou sept franchises distinctes, cela fait partie de notre processus de planification. Quand les gens me demandent ‘Mais qu’en est-il de ce personnage ou de celui-là ?’, je leur réponds que tout est lié à la planification. Il peut s’écouler plusieurs années avant une suite. Regardez, entre Thor 2 et Ragnarok il y a eu quatre ans et le personnage n’est apparu qu’à une reprise (dans Avengers : l’ère d’Ultron). Cela peut-être parfois plus court, mais aussi parfois plus long. »

De nombreuses solutions

Pour le patron des studios Marvel, il y a un nombre infini de possibilités pour faire revenir des personnages dans le futur. Il prend notamment exemple sur Iron Man qui a eu un rôle de tuteur dans Spider-Man : Homecoming et qui n’a pas eu de film solo depuis longtemps.

« C’est la même chose avec [Docteur] Strange ! Entre le premier film et sa suite, et il va y en avoir une, il risque de s’écouler plusieurs années, ce qui ne l’a pas empêché d’avoir un rôle prépondérant dans Infinity War. C’est un faux problème d’avoir de nombreux personnages appréciés par le public. Il suffit juste de trouver des solutions annexes pour qu’ils puissent revenir à l’écran tôt ou tard. »

Des déclarations qui permettent donc de retrouver un certain optimisme vis-à-vis de personnages qu’on pensait sur la fin (Iron Man ou Captain America) et qui pourraient, en réalité, venir de temps en temps participer aux films de leurs amis super-héros. On devrait de toute façon avoir de nombreuses réponses sur la phase 4 en mai 2019 avec Avengers 4.

Avengers 4 se dote d’un premier synopsis (qui ne va pas vous plaire)