Toba, le premier vélo électrique qui mine des cryptomonnaies

Gadget

Par Olivier le

Pour certains, miner de la cryptomonnaie est devenu une obsession. Mais voilà, le processus réclame une configuration puissante qui consomme énormément. Alors pourquoi ne pas allier le travail au plaisir, tout en épargnant la planète ?

Le fabricant de vélos électriques 50 Cycles monte dans le wagon des cryptomonnaies avec Toba, un vélo qui a une particularité : il mine de la devise virtuelle au fur et à mesure des distances parcourues par l’utilisateur ! Pour chaque mille kilomètres parcourus, le cycliste empoche 15 € sous la forme de LoyalCoin, qu’il pourra ensuite échanger contre des bons d’achat chez 50 Cycles, ou contre d’autres cryptomonnaies comme du bitcoin ou du LiteCoin.

Des devises virtuelles à la sueur des mollets

Certes, il va falloir un bon coup de pédale pour devenir riche. Mais l’idée n’en reste pas moins séduisante et si elle pouvait pousser les mineurs à sortir de chez eux, c’est tant mieux. Pour pousser à la roue, 50 Cycles a développé une application mobile qui permet de connaitre à tout moment la somme engrangée par le cycliste.

Pour le moment, le fabricant travaille avec LoyalCoin pour récompenser les plus sportifs, mais à terme 50 Cycles entend bien céder à la mode et créer sa propre devise virtuelle. Scott Snaith, le PDG de l’entreprise, veut offrir à ses clients une « expérience qui change la vie, avec un produit réel et tangible ».

En attendant, il faudra tout de même se montrer patient. Les premiers vélos mineurs sortiront cet automne, et on ignore tout de leur prix. Le constructeur propose toutefois de s’enregistrer pour être tenu au courant.