Nikon Z6 et Z7 : Une nouvelle ère hybride

Photo

Par Anh Phan le

Après quelques mois de teasing, c’est enfin une réalité. Nikon vient d’annoncer ses nouveaux appareils photo hybrides avec un capteur plein-format ainsi que trois nouveaux objectifs qui illustrent l’arrivée d’une nouvelle monture, la monture Z. Voici les Nikon Z6 et Nikon Z7.

Les récents Sony Alpha 7 avec ses déclinaisons S et R ont finalement eu le plus grand des mérites, celui de faire bouger les mastodontes de la photo. Et le premier à dégainer n’est autre que Nikon qui profite de cet été 2018 pour se lancer sur le marché des appareils photo haut de gamme hybrides. Voici le Nikon Z7, le haut de gamme, et le Nikon Z6, son petit frère plus accessible. Et avec ces nouveaux appareils, Nikon en profite pour introduire également une nouvelle monture, la monture Z.

Pour faire une analogie avec l’existant, disons que le Nikon Z7 est un peu comme la version hybride du D850 et le Z6 du D750. On reviendra plus tard sur les différences entre le Z6 et Z7 mais d’un point de vue purement esthétique, ce sont quasiment les mêmes machines. Intéressons-nous d’abord au Nikon Z7.

Le Nikon Z7 vous propose un capteur plein-format (FX) rétro-éclairé de 45,7 Mégapixels, une sensibilité de 64 à 25600 ISO (ext. à 32 ISO et 102400 ISO), une stabilisation du capteur sur 5 axes (jusqu’à 5 vitesses) et un autofocus à détection de phase sur 493 points couplé à une détection de contraste. Si on retrouve la détection des visages, le tracking 3D de la marque, on aurait aimé la technologie Eye-AF de Sony. Côté visée, le Nikon Z7 embarque un viseur électronique OLED avec une définition de 3,6 millions de points et un grossissement de 0,8x, un écran tactile et  inclinable de 3,2 pouces avec une définition de 2,1 millions de points et un afficheur OLED sur le dessus de l’appareil pour les informations basiques. Le Nikon Z7 peut prendre des photos en rafale jusqu’à 9 fps avec l’autofocus mais l’exposition bloquée sur la première de la série (5,5 fps avec autofocus et exposition). Si une poignée-grip n’est pas encore disponible, elle est bien prévue dans un futur proche puisqu’elle permettra d’avoir une bien meilleure autonomie que celle annoncée de 330 prises de vues.

Pour la vidéo, le Nikon Z7 propose l’enregistrement de vidéos jusqu’en 4K à 30 fps, du Full HD jusqu’en 120 fps et une sortie en 10-bit 4:2:2 N-Log via HDMI. L’autofocus, ainsi que la stabilisation, restent disponible en mode vidéo et on retrouve bien évidemment des technologies comme le Focus Peaking ou encore un autofocus ajustable. Enfin, côté technologies, le Nikon Z7 propose un processeur Expeed 6, du Bluetooth et du WiFi, un port USB-C 3.0 qui supporte la recharge, une sortie HDMI, une sortie micro et une entrée casque, un port mémoire XQD avec le support futur du CFExpress (pourquoi pas deux emplacements ?!?), le tout dans un boîtier tropicalisé en alliage de magnésium. Du grand classique avec un poids final de 675 g seulement, on vous rappelle que le D850 fait 1,05 kg.

Avec cette nouvelle monture Z, Nikon a présenté pas moins de 3 objectifs pour le lancement des Nikon Z6 et Z7. Bien évidemment, Nikon propose aussi un adaptateur FTZ qui permet d’utiliser ses objectifs F sur les nouveaux Z6 et Z7. Mais ce qu’il faut retenir de plus important, c’est que le diamètre de la monture est de 55 mm, si cela peut vous paraître anodin, c’est super important en photo puisque cela va permettre l’arrivée d’objectifs super lumineux avec une ouverture allant jusqu’à F0.95 et ce, sans forcément être d’une taille rédhibitoire (c’est actuellement le problème de Sony). Pour ce qui est des trois premiers objectifs Z disponibles, ce sont le zoom transtandard NIKKOR Z 24-70 mm f/4 S, le grand-angle à focale fixe NIKKOR Z 35 mm f/1.8 S et l’objectif standard à focale fixe NIKKOR Z 50 mm f/1.8 S. On attend bien évidemment l’arrivé prochaine du NIKKOR Z 58 mm f/0.95 S Noct annoncé en même temps aujourd’hui mais sans date de sortie précise.

Enfin, on termine avec les différences entre le Z6 et le Z7. Si le Z7 sera donc le haut de gamme, le Z6 sera le milieu de gamme avec un capteur rétro-éclairé d’une résolution de 24,5 Mégapixels, ce qui amène une meilleure sensibilité allant de 100 à 51200 ISO (ext. à 50ISO et 204800 ISO), un autofocus à détection de phase de 273 points. Pour tout le reste, c’est comme le Z7.

Nikon propose donc aujourd’hui sa réponse aux Alpha 7 III et Alpha 7R III de Sony et voici les prix.

  • Nikon Z7 boîtier nu : 3699 €
  • Nikon Z6 boîtier nu : 2299 €
  • NIKKOR Z 24-70 mm f/4 S : 1099 €
  • NIKKOR Z 35 mm f/1,8 S : 949 €
  • NIKKOR Z 50 mm f/1,8 S : 679 €
  • Adaptateur FTZ : 299 €

A noter que si le Z7 sera disponible dès ce mois de septembre, le Z6 n’arrivera qu’en novembre. Pour les kits, avec le zoom, comptez 4299 € pour le Z7 et 2899 € pour le Z6. Vous pourrez également trouver en kit l’adaptateur FTZ pour 200 € de plus.

 

2 réponses à “Nikon Z6 et Z7 : Une nouvelle ère hybride”

  1. Bien évidemment, cher Ahn, on reconnait que tu as bien évidemment écrit cette revue. Et bien évidemment comme à chacun de tes articles, ce tic de language revient. Bien évidemment je parle de la locution « bien évidemment ».
    Il serait peut être temps de relire tes articles …
    Et bien évidemment d’inscrire dans tes bookmarks synonymes.com

    Bref, cela dit, en tant que fidèle lecteur depuis 2005 déjà, je te remercie du travail accompli.

    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *