Prise en main de la Galaxy Watch, la nouvelle montre connectée de Samsung

Gadget

Par Gaël Weiss le

Prévue pour le 7 septembre prochain, nous avons pu approcher la Galaxy Watch, la nouvelle montre connectée de Samsung. Au programme : un changement de nom, une évolution timide de la Gear Sport de l’année dernière en termes de design et deux tailles de prévues.

Vous l’avez forcément remarqué, Samsung a modifié le nom de sa gamme de montres connectées. Ne l’appelez donc plus Galaxy Gear quelque chose, mais Galaxy Watch. Ce qui, de l’aveu du représentant de Samsung qui nous a présenté la montre, arrange bien les affaires du coréen en France, puisque les consommateurs français ne savaient jamais s’ils devaient prononcer « Galaxy guir » ou Galaxy jir ». Et elle prend officiellement la dénomination de montre.

Ne l’appelez plus Gear

Qu’importe son nom, la Galaxy Watch se présente comme une nouvelle évolution de la Galaxy Gear Sport de l’année dernière, elle-même simple évolution de la Gear S2 et S3. On retrouve donc un cadran rond orné d’une bague tournante qui permet de naviguer aisément dans les menus. La différence cette année, c’est que cette bague comprend une graduation absente de la montre connectée de l’année dernière. Ce qui donne un peu de cachet à l’objet. À noter également dans les petites nouveautés que lorsque l’écran de la montre est allumé on peut entendre le bruit d’une trotteuse en rapprochant son oreille. Et, oui, il est possible de désactiver cette option.

La version 42 mm.

Deux modèles de Galaxy Watch seront commercialisés. L’un avec un cadran de 42 mm de diamètre (en noir et rose) et l’autre, beaucoup plus grand de 46 mm (en gris acier). Je trouve personnellement la version 42 mm bien plus esthétique au poignet, mais Samsung m’a confirmé qu’historiquement les montres connectées avec de grands écrans se vendaient mieux que les petites. Soit.

La version 46 mm.

Des nouveautés de design timides

Voilà pour l’essentiel des nouveautés. Car du point de vue du design, cette Galaxy Watch se rapproche beaucoup de ce que l’on avait vu avec la Gear S3. Le cadran est désormais bien rond, on retrouve les deux boutons de navigation sur le côté droit de l’appareil, les bracelets sont parfaitement interchangeables (20 mm pour la version 42 mm et 22 mm pour la version 46 mm) et standard et l’ensemble se révèle toujours aussi épais avec ses 13 mm. La Galaxy Watch dégage indéniablement une certaine classe, mais possède toujours les principaux défauts des montres connectées actuelles.

La Galaxy Watch est toujours aussi épaisse.

Sous le capot, Samsung a toutefois mis le hardware à jour. On y trouve un SoC Exynos 9110, pensé pour les wearables, une batterie de 472 mAh pour la version 46 mm et 270 mAh pour la version 42 mm et évidemment un écran AMOLED. Ajoutez à cela une mémoire interne de 4 Go, le WiFi et le Bluetooth (il est possible d’y mettre de la musique ou d’installer Spotify hors ligne) et une étanchéité à l’eau (IP 68) ainsi qu’une résistance à la pression (5 ATM).

Concernant l’aspect logiciel, ce n’est pas non plus la révolution. La Galaxy Watch tourne toujours sous Tizen et l’interface n’a pas changé depuis la Gear Sport. Ce qui n’est pas un mal puisque le seul défaut de celle-ci est finalement le manque de bons cadrans gratuits. Pour les nouveautés, Samsung s’est surtout concentré sur la détection automatique des activités sportives, la prise en charge de ces dernières par la montre (39 activités sportives peuvent maintenant être trackées) et la mise en place d’un assistant (qui n’est pas Bixby), qui rappelle chaque matin à l’utilisateur les tâches qui l’attendent et qui fait le bilan le soir.

Disponible en France au début du mois de septembre

Bref, Samsung ne révolutionne pas vraiment sa formule avec sa montre connectée, mais se contente d’une mise à jour efficace. La Galaxy Watch est actuellement en précommande un peu partout sur les boutiques en ligne française. La Galaxy Watch en version 42 mm sera commercialisée au prix de 309 euros, contre 329 euros pour la version 46 mm. La mise en vente est prévue pour le 7 septembre prochain.

À noter enfin que seule la version Bluetooth sera lancée dans un premier temps. La version 4G de la Galaxy Watch sera bien disponible en France, mais pas avant le début de l’année prochaine. Samsung est en effet dépendant d’Orange et de sa capacité à activer les eSim. Enfin, au lancement, la Galaxy Watch ne sera pas compatible avec Samsung Pay, mais le deviendra « bientôt » grâce à une mise à jour.