Air Jordan 33 : des baskets autolaçantes à l’huile de coude

Gadget

Par Olivier le

Les lacets n’ont plus la cote chez Nike. L’équipementier a dévoilé de nouvelles chaussures qui intègrent un astucieux mécanisme permettant de les ajuster parfaitement aux pieds.

Les Air Jordan 33 tirent leur design du passé… et de l’avenir. Les amateurs leur reconnaîtront ainsi un petit air de famille avec les Jordan III, sorties en 1988. Mais surtout, elles embarquent un mécanisme d’ajustement qui n’est pas sans évoquer celui de Marty dans le deuxième épisode de Retour vers le Futur !

Tirer, c’est serré

Pas de moteur pour ces nouvelles Air Jordan, mais de l’huile de coude : pour serrer les chaussures, il faut en effet tirer sur une sangle plus ou moins fort, afin d’ajuster les baskets à sa convenance. Cette technologie baptisée FastFit peut être répétée autant de fois que nécessaire durant le jeu, pour alterner entre séquences sportives et périodes de repos.

Tate Kuerbis, qui a imaginé le système, explique s’être inspiré du look et de l’aspect pratique des combinaisons spatiales. « C’est très utilitaire, les différents éléments et ce qu’ils font sont évidents ». De fil en aiguille, cette idée s’est imposée pour les Air Jordan 33. La technologie FastFit avait déjà fait son apparition, mais pour des chaussures de golf. C’est la première fois qu’elle est utilisée pour le basket.

Certes, on est loin des baskets autolaçantes de Marty, et loin aussi des Nike HyperAdapt sorties fin 2016, qui se rapprochent du délire de Retour vers le Futur. Mais l’idée est bien vue et les sportifs s’en tireront pour moins cher : 175 $ la paire de Jordan, contre 720 $ pour les HyperAdapt… La commercialisation débute le 18 octobre.

Source: Nike