Et le Coon, il est où ?

Publication Partenaire

Par Partenaire le

Il n’est pas rare pour des grandes rédactions d’offrir l’espace d’une journée leur poste de rédacteur en chef à une célébrité. Playboy, Paris Match, Brest Matin… tous les plus grands l’ont fait. On s’est imaginé ce que ça donnerait si Eric Cartman était rédacteur en chef du site. Attention, ça gratte un peu (comme un pull neuf).

Si vous ne vivez pas dans une cave depuis ces dix dernières années, avec une tripotée de frangin-frangines, votre mère qui est aussi votre sœur attachée dans un coin, et votre père qui est aussi votre grand-père qui descend vous voir tous les vendredis, alors vous avez forcément vu que le cinéma est aujourd’hui pollué par les super héros. C’est bien simple, ces tocards stéroïdés (BEEFCAAAAAAKE !) en collants sont les zombies du 21e siècle. Ils sont partout, tout le temps. Alors moi, vous me connaissez, je ne suis pas contre un bon gars masqué qui défonce la racaille à coup de trique, mais trop c’est trop.

Et puis bon, entre Marvel qui tend vers le film comique avec ses blagues pour débiles mentaux et DC qui n’a pas compris qu’on pouvait faire un film en couleur en 2018, on n’est pas sortis, moi j’vous le dis. Non, ce qu’il nous faut, c’est un vrai héros, courageux, fort, beau, et avec une belle paire de couilles qu’il n’a pas peur de poser sur la face des sales hippies qu’il défonce. Et ce héros n’est autre que le Coon ! Alors les producteurs d’Hollywood, je vous envoie un message : vous qui aimez l’argent, faites donc un film sur le Coon, et vous pourrez vous baigner dans de nouvelles piscines en or, croyez-moi ! Et j’ai même une idée pour l’acteur principal…