Renault et Nissan investissent dans les batteries à recharge rapide

Automobile

Par Olivier le

Les voitures électriques font sans aucun doute partie des solutions au défi du réchauffement climatique. Mais elles doivent aussi s’améliorer continuellement pour continuer à séduire les clients. La batterie fait partie de ces éléments qui ont encore besoin de faire mieux et plus.

Si l’on parle beaucoup de Tesla, le constructeur américain n’est pas le seul à développer des voitures électriques. Loin de là ! Dans ce domaine, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi tire son épingle du jeu avec plusieurs modèles grand public : entre la Leaf, la Zoe ou encore le Twizy, on ne peut pas dire que l’attelage franco-japonais soit à la rue sur ce marché.

50% de batterie en 5 minutes

C’est pourquoi il n’est guère étonnant de voir l’Alliance investir dans Evenate, une start-up californienne spécialisée dans les batteries automobiles. Cette entreprise a récolté plusieurs récompenses durant le dernier CES, et pour cause : elle développe une batterie capable d’atteindre une charge de 50% en 5 petites minutes. Il faut attendre 10 minutes de plus pour obtenir 90%.

L’attente aux stations de recharge fait partie des problèmes qui peuvent irriter les automobilistes : la solution développée par Evenate la réduit à plus grand chose, à peine le temps de prendre un café. Dans le milieu de la voiture électrique, Evenate fait partie des sociétés les plus surveillées… Retrouver les batteries de cette jeune pousse dans les futurs véhicules Renault ou Nissan offrirait une avance concurrentielle certaine pour l’Alliance.

Le groupe automobile, par le biais d’Alliance Ventures (son bras armé qui investit dans les jeunes entreprises), a mis de l’argent durant le dernier tour de table d’Avenate. « Le développement dans ce secteur est capital et va nous aider à accélérer l’électrification de nos véhicules », explique François Dossa, dirigeant du fond d’investissement.

« Nous partageons l’objectif commun de construire des véhicules électriques plus facile à utiliser et qui puissent être adoptés par le grand public », enchérit Robert A. Rango, patron d’Evenate.