Black Mesa : Trois ans après son lancement, le remake d’Half-Life donne des nouvelles de Xen

Jeux-Video

Par Mathieu le

Il y a vingt ans, Valve donnait une nouvelle définition au jeu vidéo avec Half-Life. Toujours culte, les aventures de Gordon Freeman ont énormément influencé les FPS sortis les années suivantes, que ce soit aussi bien au niveau du level design que de la narration. Si nombreux sont ceux à espérer un troisième opus, c’est bien du remake, Black Mesa, que l’on va parler aujourd’hui.

Un remake impressionnant

En 2012, des fans d’Half-Life, déçus de ne pas voir le jeu bénéficier d’une refonte graphique, sortent Black Mesa, un remake utilisant le moteur Source, aperçu dans le second opus des aventures de Gordon Freeman. Totalement gratuit, mais incomplet, le jeu aura droit en 2015 à une version plus travaillée et néanmoins payante, disponible sur Steam et adoubée par Valve. Malheureusement, malgré un remake de grande qualité reconnu de tous, Black Mesa n’est aujourd’hui encore pas totalement terminé.

La partie sur Xen est en effet toujours en développement. Hier, à l’occasion du vingtième anniversaire de la sortie du jeu original, les équipes de Black Mesa ont diffusé une bande-annonce de ce chapitre très important. On se rend compte à quel point les développeurs ont retravaillé l’ultime portion du jeu original pour lui apporter des modifications importantes que ce soit artistiquement ou même dans le level design. Techniquement, le résultat est en tout cas impressionnant.

On comprend mieux pourquoi ce chapitre est en réalité presque un jeu à part entière puisqu’on annonce une expérience « inédite à 98% ». Au lieu de la petite heure nécessaire pour terminer cette dernière partie, il faut s’attendre à bien plus pour cette revisite complète de Xen, la dimension dédiée aux extraterrestres d’Half-Life. Attendu pour le second trimestre de 2019, Black Mesa : Xen sera totalement gratuit pour les possesseurs du titre original et ajouté automatiquement via une mise à jour Steam. De quoi relancer la saga une énième fois sur nos PC.