Mad Box : Slighty Mad Studios (Project CARS 2) tease une nouvelle console à l’esthétique… courageuse

Jeux-Video

Par Jules le

Le studio britannique derrière les jeux de simulation automobile Project CARS aimerait voir une nouvelle console faire son apparition sur le marché dominé par Sony, Microsoft et Nintendo. Puisque l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, Slighty Mad Studios s’est attelé à la conception d’une nouvelle machine, dont il nous offre un premier aperçu.  

Alors que Sony et Microsoft continuent de se tirer la bourre pour dominer le salon des joueurs, et que Nintendo s’occupe dans son coin en favorisant les nouvelles expériences et en déclinant tout le catalogue Steam sur sa console hybride, une nouvelle machine va bientôt faire son apparition non loin de nos téléviseurs.

Alors non, ce n’est pas SEGA qui a vu la lumière et décidé contre toute prévision de nous gratifier d’une Dreamcast 2, 11 ans après la sortie de sa dernière console, mais bel et un bien acteur inattendu qui va tenter de s’imposer face aux ténors du milieu.

Are you mad ?

On parle du studio Slighty Mad, connu pour la saga Project CARS, Need For Speed Shift ou encore Shift 2 Unleashed, qui a décidé de dévier légèrement de sa route pour concevoir la Mad Box.

Et c’est probablement l’amour du studio pour les voitures qui lui a inspiré un tel design. La future console se pare d’un boitier tout en courbes et bardé de LED. Elle bénéficiera d’une poignée intégrée (vous avez dit GameCube ?) et aura des dimensions équivalentes aux consoles actuelles. Loin d’émettre une critique, nous nous contenterons de citer un collègue : « elle me rappelle les grandes heures des 205 GTI tunées sur le parking du supermarché local. »

Puisqu’il ne faut pas juger un livre à sa couverture, intéressons-nous à ce que renferme la Mad Box. Malheureusement, Slighty Mad Studios est resté discret sur les caractéristiques de sa machine.

Dream big

Tout juste sait-on qu’elle ne tournera pas sous Android (ce qui n’en fera pas un concurrent sérieux à l’Ouya). En revanche, à travers de Ian Bell, son PDG, Slighty Mad Studios multiplie les promesses. La Mad Box s’annonce comme un monstre de puissance, avec des jeux tournant en 4K à 60 fps, et une compatibilité VR. Ce dernier détail laisse deviner la présence d’un processeur particulièrement musclé et d’un GPU très haut de gamme.

Mais la promesse la plus intrigante concerne la ludothèque. Ian Bell assure ainsi que les développeurs auront à leur disposition un moteur de jeu « entièrement gratuit » et facilement utilisable pour leur permettre de porter en toute simplicité leurs titres sur Xbox One, PC, PS4 et Mad Box. Quant aux studios qui possèdent leur propre moteur, le portage ne demandera « qu’un minimum de temps ».

Évidemment, aucun prix ni date de sortie n’ont pour le moment été communiqués.