Un Japonais explose le record du tweet le plus partagé du monde

Sur le web

Par Manon le

Le milliardaire japonais, Yusaku Maezawa, a créé le buzz en devenant l’auteur du tweet le plus partagé de l’histoire de la plateforme. C’est ce lundi 7 janvier, dans l’après-midi, qu’il a franchi la barre des 5.55 millions de retweet venant ainsi se placer en haut du classement mondial.

Pour resituer, Yusaku Maezawa avait déjà fait parler de lui il y a quelques mois déjà, en devenant le premier client de la compagnie américaine, Space X, à avoir réservé un ticket pour un voyage Terre-Lune. Ce dernier devrait avoir lieu autour de 2023. Il serait logique de penser que le tweet ait un rapport avec cet événement mais que nenni. Alors comment Yusaku Maezawa a t-il réussi à braquer à nouveau les projecteurs sur lui avec un simple tweet  ? Pour comprendre, il suffit de se pencher sur le contenu de celui-ci.

Yusaku Maezawa, créateur du site de vêtements en ligne Zozotown, proposait en fait de tirer au sort 100 personnes parmi celles qui avaient partagé son tweet et d’offrir à chacune d’entre elles 1 million de yen soit l’équivalent de 8061 euros. Son entreprise ayant réalisé des records de ventes pendant les fêtes d’années, la 18ème fortune japonaise a décidé de se montrer généreuse. Difficile cependant de savoir avec certitude si l’action est purement désintéressée. Comme le rappelle le journal Les Echos, le site de vente en ligne du milliardaire, très populaire au Japon, est pour le moment peu connu en Occident. Le tweet a donc contribué à le médiatiser. L’action de son groupe a d’ailleurs par la suite grimpé à la Bourse de Tokyo.

On comprend mieux en tout cas à la lecture du tweet l’engouement de ses followers. Le précédent record était détenu par un jeune américain culotté de 16 ans qui avait demandé à la chaîne de restaurant américaine Wendy’s, le nombre de tweet qui lui serait nécessaire pour gagner un an de nuggets gratuits. On se demande quel sera le prochain message à détrôner le nombre de partages du milliardaire japonais. À vos claviers, un record est à battre.