Espace : Un tir de missile indien menace la Station Spatiale Internationale

Espace

Par Amandine Jonniaux le

En détruisant un satellite par tir de missile, l’Inde a provoqué la dispersion de nombreux débris susceptibles d’endommager l’ISS. Une situation qui n’a pas beaucoup plu à la NASA…

Crédits – NASA on the Commons via Flickr CC

Le 27 mars, le Premier ministre indien Narendra Modi a annoncé la destruction d’un satellite par tir de missile. Seul problème que le gouvernement n’avait visiblement pas vu venir, cette destruction a provoqué de nombreux débris spatiaux, dont certains assez gros, qui menacent actuellement la Station Spatiale internationale (ISS). Pour Jim Bridenstin, le directeur de la NASA, ce tir de missile mené sans l’accord préalable de la communauté internationale a été perçu comme une chose “terrible et inacceptable”.

Des fragments de plus de 10 cm

Selon Analyticals Graphics, la destruction du satellite Microsat-R aurait provoqué plus de 6 500 débris flottants dans l’espace. Si la majorité d’entre eux sont trop petits pour être suivis précisément, la NASA a indiqué en avoir localisé 400, potentiellement dangereuse pour l’ISS. Le New York Times précise même qu’une “soixantaine d’entre eux font plus de 10 cm”, et qu’une vingtaine de ces fragments à risque a été projetée au-delà de l’orbite de la Station Spatiale Internationale.

Il faut dire que si l’ISS stationne en orbite à une altitude comprise entre 350 et 400 km de la surface de la Terre, le Microsat-R se trouvait à seulement une centaine de kilomètres de la station, à 300 km d’altitude. La NASA a confirmé que l’ISS pouvait être déplacée en cas de risque de collision, mais que ses capacités de manœuvres étaient particulièrement limitées. De son côté, le journal India Today préfère relativiser la situation, en expliquant que “Le risque va se dissiper dans le temps”, et que les débris devraient se désagréger dans l’atmosphère en quelques semaines.